Friday, December 25, 2009

-Joyeux Noel - Merry Christmas-




Joyeux Noël aux amis français et à la France qui tombe, je dirai même qui dégringole ... hélas !






Et merveilleux Noël à notre chère Amérique qui s'est, elle, bien réveillée !
Et surtout nos pensées et nos remerciements vont vers les troupes, toutes celles qui assurent notre sécurité.
Dieu les garde !


************



Merry Christmas to french friends and to France which is falling more and more ...

And a wonderful Christmas to our dear America which is waking up !
And above all, our thoughts and thanks for all the troops, all of them making us safer.
God bless them !


****************

Wednesday, September 23, 2009

- FRANCE - USA le futur -

.

















*** Si la France m'était contée ... ***


Amis américains, regardez ce qui vous attend, en cas de marxisme avancé ...
Regardez la France : elle est devenue une véritable caricature d'elle-même, de ce qu'était ce pays, allez disons-le avant l'arrivée de la Gauche au pouvoir avec Mitterrand en 1981.
Depuis, la France n'arrête pas de dégringoler ...


Dans les 4 Vérités de cette semaine, Lambert Christian décrit la France dans toute sa splendeur actuelle, et les Français eux-mêmes pour la plupart se bouchent les yeux et les oreilles et ne veulent surtout pas qu'on le leur dise. MAIS ...


Au royaume des augmentations perpétuelles

Lambert Christian - mardi 22 septembre 2009


" En France, tout augmente : les prélèvements obligatoires, la dette, les déficits, l’immigration, la délinquance, l’anarchie et… le nombre des discours.

S’agissant des prélèvements obligatoires, le pouvoir joue sur les mots. Le président de la république a déclaré à maintes reprises qu’il n’avait pas été élu pour augmenter les impôts ; donc, les impôts n’augmentent pas. Ce qui augmente ce sont les « prélèvements obligatoires », comme en témoignent les avis d’imposition foncière qui viennent d’être distribués à tous les Français, plus 30 % à Paris et ça va continuer ! En réalité, chaque année, le contribuable sort davantage de son porte-monnaie – la classe moyenne est laminée – et tous travaillent jusqu’au 15 juillet pour remettre dans le tonneau des Danaïdes du fisc le montant exigé des « prélèvements obligatoires ».

Ainsi, le pouvoir se moque du monde avec, depuis deux ans, une vingtaine de taxes nouvelles, la dernière en date étant, comme chacun sait, la « taxe carbone », nouvel impôt compliqué à l’extrême, d’une inefficacité garantie dont on dirait qu’il a été inventé uniquement pour emm… les Français. Quand on sait que les entreprises françaises sont soumises chaque année à plus de 80 impôts et taxes divers, il ne faut pas s’étonner de l’augmentation des faillites, du chômage et des suicides. Tout cela, bien sûr, ne diminue aucunement la dette, un festival de mauvaise gestion qui ne date pas d’hier. Cette dette s’élevait en juin à 1 414 milliards d’euros, mais en fait, avec les engagements de l’État, à plus de 2000 milliards d’euros. Elle progresse de 2000 euros par seconde.

Le déficit budgétaire a doublé en un an pour franchir le 31 juillet le seuil des 100 milliards d’euros. Il sera de 150 milliards à la fin de l’année, en totale contradiction avec le traité de Maastricht.

Le déficit du régime général de la sécurité sociale, quant à lui, va s’élever cette année à 30 milliards d’euros, malgré l’augmentation du forfait hospitalier. Tout cela s’appelle une débâcle financière, sans compter le déficit de la balance commerciale ( 57,5 milliards d’euros en 2008 ).
En parallèle, on note une augmentation des indemnités du chef de l’État, 172 % en octobre 2007 (!), ainsi que du budget de l’Élysée, ce qui a fait dire sans rire à un porte-parole officiel : « Le budget de la présidence de la république augmente, mais il ne progresse pas. » On avait déjà entendu : « Le malaise cardiaque du président de la république n’a pas de cause. » On a maintenant le mouvement immobile…On a aussi l’augmentation continue de l’électricité, du gaz, de l’eau et des charges immobilières.

Quant aux avoirs des 3 000 noms découverts dans deux succursales à Paris de banques suisses par le ministre du Budget en utilisant des « procédés criminels », selon ce qu’a déclaré publiquement le président de l’association nationale des banquiers suisses (une personnalité aussi importante que le président de la confédération helvétique), ils ne représenteraient s’ils étaient recouvrés que 0,2 % de la dette française, un puits sans fond – ce qui n’a été dit nulle part.

Un mot encore de l’immigration, dont on connaît les conséquences graves et ruineuses – et dont il ne faut surtout pas parler. Le ministre de l’Intérieur vient d’en faire, malgré lui, la démonstration. Ayant fait une réflexion anodine relevant de l’évidence, il vient d’en être la victime, alors qu’il venait de sanctionner le préfet Girot de Langlade pour avoir lancé une boutade du même ordre. Tel est pris qui croyait prendre. Tout cela est aussi choquant que grotesque et révélateur d’une mentalité raciste en faveur de l’immigration-invasion.

Ce constat nous conduit tout naturellement à la délinquance, elle aussi, logiquement, en forte augmentation. Les violences contre les personnes et les biens ne cessent d’augmenter, en particulier contre les personnes dépositaires de l’autorité, qui ont atteint en 2008 le chiffre record de 26 177 cas recensés (le double en réalité).

En Seine St-Denis, ces violences ont augmenté de 30 % sur l’année 2008. Il est tout à fait piquant et significatif, à cet égard, que le conseiller « spécial »du président de la république, rédacteur de ses très nombreux discours, voulant prendre connaissance des réalités du 9-3, département peuplé à 90 % d’immigrés, ait failli se faire lyncher dans la voiture de police où il avait pris place. Sous une pluie de cailloux, les policiers de l’escorte ont dû faire usage de leurs fusils pour éviter le pire ! Et pourtant, on a l’impression que, pour les autorités au plus haut niveau, le but est de lutter contre les « violences policières », aussitôt sanctionnées, si bien que les forces de l’ordre, de peur d’être punies, n’osent plus rien faire. Donc, la vie est belle pour les « jeunes », dont beaucoup vivent du très lucratif commerce de la drogue.

Quant aux établissements scolaires, il serait bon que dans nos banlieues, les professeurs soient revêtus d’un gilet pare-balles.
Enfin, petite cerise sur le gâteau, 500 000 colis sont volés à la Poste chaque année.

Bref, c’est l’anarchie générale. En six mois, les cortèges syndicaux à Paris ont augmenté de 31,81 % par rapport à la même période en 2008, passant de 1116 à 1471 ( soit presque 8 par jour ! ) manifestations autorisées par la préfecture de police qui, néanmoins, reconnaît qu’elles « empoisonnent » la vie des Parisiens. Une note confidentielle de l’administration révèle que le nombre des policiers et des gendarmes blessés au cours de ces manifestations a bondi de 318 % entre janvier et mai derniers. On apprend aussi que le ministre du Bugdet, en visite amicale à la fête de l’Humanité, a failli recevoir une bouteille en pleine figure. Mais qu’allait-il faire dans cette galère ?

Au regard de ce bilan entièrement négatif et inquiétant, les discours du chef de l’État se succèdent toujours plus nombreux, en augmentation eux aussi. Enflure de la rhétorique d’un côté, dure réalité de la vie quotidienne des Français de l’autre.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, franchement, bravo pour tout ! "

Amis americains voulez-vous vraiment "ça " pour le futur de votre magnifique pays ?


****************


*** If France was told to me ... ***
My American friends, take a look at what awaits you, in the event of advanced Marxism… Look at France : it has become a real caricature of itself, of what this country used to be, come on let's say it, before the leftists came to power with Mitterrand in 1981. Since then, France never stopped tumbling down …
In this week's " Les 4 Vérités ", Lambert Christian describes France in all its current splendour, and the vast majority of the French themselves close their eyes and ears and most of all do not want anybody to tell them. BUT…


In the Kingdom of Perpetual increases


Lambert Christian - Tuesday september 22nd 2009
" In France, everything increases : taxes and social security deductions, all debts, deficits, immigration, delinquency, anarchy and ... the number of speeches.
Concerning the mandatory deductions, the Power plays with the words. The president of the republic stated on several occasions that he had not been elected to increase taxes; therefore, taxes do not increase. What increases are the "mandatory deductions", as proven by the forms for Real Estate Taxation that have just been distributed to all the French: 30% higher in Paris and it will go on! Actually, each year, the taxpayer takes out more of his/her wallet - the middle-class is pounded - and all the work of each and everyone until July 15 just feeds the Barrel of Danaïdes of the Tax Department with the amount required for the "taxes and social security deduction".

Thus, the Power doesn't care two hoots about anybody: in the last two years, a score of new taxes, the last of them being, as everybody knows, the "Carbon Tax" , a new tax, complicated to the extreme, with a guaranteed inefficiency and seemingly invented only to SCR.. the French. When one knows that French companies are subjected each year to more than 80 various taxes and fares, one should not be astonished by the increase of bankruptcies, unemployment and cases of suicide. All this of course does nothing at all to decrease the debt, a fireworks of mismanagement that doesn't date from yesterday. This debt rose in June to 1.414 billion euros, but in fact, with the commitments of the State, will topple 2000 billion euros. It progresses at a rate of 2000 euros per second.

The budget deficit doubled in one year on july 31st, when it crossed the threshold of 100 billion euros. It will be 150 billion by the end of the year, in total contradiction with the Treaty of Maastricht.
The deficit of the general plan of the social security, as for him, will rise this year to 30 billion euros, in spite of the increase in the hospital fixed rates. All that is called a financial rout, without counting the deficit of the trade balance ( 57,5 billion euros in 2008 ).


Parallel to this, one remarks an increase in the allowances of the Head of the State, 172% in October 2007 (!), as well as budget of the Elysee, which prompted an official spokeperson to state "The budget of the presidency of the republic increases, but it does not progress. " We had already heard: "The mild heart attack of the president of the republic does not have a cause. " We now have motionless movement…
We also have the continual increases of rates for electricity, gas, water and the real estate loads.
As for the assets of the 3.000 names that were discovered in two branches of Swiss banks in Paris by the Head of the Budget Department, using what the president of the national association of Swiss bankers - a personality as important as the president of the Swiss confederation- publicly qualified as "criminal processes", they would not represent - if they were to be recovered - 0,2% of the French debt, a bottomless well- which has not been mentioned anywhere.


One more word concerning immigration, of which everyone knows the grave and ruinous consequences- and which one should especially not mention. The Head of the Interior Department has just illustrated this, despite himself. Having made an alleviating reflexion concerning the obvious, he just became a victim of it, whereas he had just sanctionned the prefect Girot de Langlade for launching a joke on the same kind. It's a case of the biter being bit. All that is as shocking as grotesque and revealing of a racist mentality in favour of the immigration-invasion.

This report quite naturally leads us to delinquency which is, logically, strongly increasing. Violence against people and property never stop increasing, in particular against the Agents of the State authority, who reached in 2008 the record figure of 26.177 listed cases (double in reality).
In Seine St-Denis, these violences increased by 30% over 2008. It is extremely striking and significant, in this respect, that the "special" adviser of the president of the republic, writer of his very many speeches, wanting to assess the realities of the 93 department, populated this department with 90% of immigrants, and was nearly lynched in the police car where he had taken seat. Under a rain of stones, the police officers of his escort had to make use of their rifles to avoid the worst! And yet, one is under the impression that, for the authorities up to the highest level, the goal is to fight "police violence", sanctionned at once, so that the police force, out of fear of being punished, dares nothing anymore. Therefore, life is beautiful for the "young people", many of which live of the very lucrative drug trade.


As for the schools, it would be good if, in our suburbs, teachers started wearing bullet-proof jackets.

Lastly, small icing on the cake, 500.000 parcels are stolen at the Post office each year.

In short, it is generalized anarchy. In six months, the trade-union processions in Paris increased by 31,81% compared to the same period in 2008, going from 1116 to 1471 demonstrations (which is almost 8 per day!) authorized by the police headquarters who, nevertheless, recognize that they "poison" the life of the Parisians. A confidential note of the administration reveals that the number of police officers and gendarmes wounded during these demonstrations leaped a 318 % between last January and May. One also learned that the Head of the Bugdet Department, during a friendly visit to the Humanite festival, nearly received a bottle in his face. But what the hell was he doing there ?

Taking into consideration this entirely negative and worrying assessment, the speeches of the Head of the State follow one another at increasing pace, in increase too. Swelling of the rhetoric on one side, hard reality of the daily life of the French of the other. Mr. President, Ladies and Gentlemen, frankly, bravo for everything ! "



Dear American friends, do you really want " this " for the future of your splendid country ?



**************************

Monday, March 16, 2009

-Saint Patrick's Day-

.
























Le 17 mars c'est la fête du Saint Patron de l'Irlande. Bien sûr, aux US et dans tous les pays à forte tradition anglo-saxonne, tout le monde est Irlandais ce jour-là et porte du vert ... symbole de l'île Emeraude. Et boit de la Guiness ... beaucoup !March 17th, is the Patron Saint of Ireland. Of course, on this day in the US and anglo-saxon countries, everybody feels Irish and wears green clothing, symbol of Emerald Island. And drinks Guiness ... in quantities !
Certes les symboles de l'Irlande et de St Patrick sont archi connus allant du Trèfle au Leprechaun, en passant par la Harpe, la Croix Celtique, la Pierre de Blarney, sans oublier le Serpent et l'Arc en ciel ...
Indeed, the symbols of Ireland and of St Patrick are more than well-known, ranging from the Shamrock to the leprechaun, via the Harp, the celtic cross, the blarney stone, not forgetting the Snake and the Rainbow ...
Et la musique et les danses celtiques ici aux US, font partie de notre environnement au même titre que la musique country.
And the celtic music and dances are a part of our environment here in the US, just as the country music.
J'ai un faible pour quelques artistes irlandais, mais tout particulièrement pour l'un d'entre eux : Michael Flatley, diable bondissant fabuleux d'énergie, de légèreté, de grâce et de talent ... une Légende à lui tout seul !
I have a crush on some Irish artists, and particularly for one of them : Michael Flatley, leaping devil extraordinarily full of energy, of lightness, of grace and talent ... a Legend on his own !

Le voici dans un extrait du "Lord of the Dance" :
You can see him here in an excerpt of "Lord of the Dance" :





Et là la finale !
And here the finale !





A noter pour les Français : ici, la liste impressionnante de ses "récompenses diverses et variées".

Combien de Français connaissent Michael Flatley ?
Combien de Français, à leur époque, NE connaissaient PAS Fred Astaire ou Gene Kelly ?
N'avez-vous pas l'impression, vous les Français, qu'on vous maintient dans un "certain" vide culturel ... ?






























**************************

Saturday, January 24, 2009

-La tasse de café ou la vérité vraie ... -

.


















***


J'ai reçu ce matin par mail, cette histoire drôle qui peut faire sourire ou rire jaune ...

Que se passe-t-il lorsqu'une mouche tombe dans une tasse de café ?

Eh bien la suite dépendrait de vos tendances culturelles :

L'Italien - jette la tasse et s'en va en rage.
L'Allemand - essuie soigneusement la tasse, la stérilise et se fait une autre tasse de café.
Le Français - jette la mouche et boit le café.
Le Chinois - mange la mouche et jette le café.
Le Russe - boit le café avec la mouche : c'est un extra sans frais supplémentaires ...
L'Israélien - vend le café au français, vend la mouche au Chinois, vend la tasse à l'Italien, boit une tasse de thé et avec le bénéfice des ventes, il met au point un dispositif qui empêche les mouches de tomber dans le café.


Ah ! Mais que peut bien faire un Palestinien de son café gâché par une mouche ?
Je pensais que vous ne me le demanderiez jamais ...
Le Palestinien - accuse Israël d'avoir mis une mouche dans son café, dénonce l'agression à l'ONU, fait une demande de prêt aux Nations-Unies pour financer l'achat d'une nouvelle tasse de café, utilise l'argent pour acheter des explosifs ...

... Et ensuite il fait sauter la cafétéria où l'Italien, le Français, le Chinois, l'Allemand et le Russe sont tous en train d'expliquer à l'Israélien qu'il doit donner sa tasse de thé au Palestinien ...


****************


THE TRUE TRUTH

An old joke, really a variation on a theme, arrived in this morning’s that will provoke laughter or may force a laugh ...

What happens when a fly falls into a coffee cup ?
Well, the outcome is dependent on your cultural proclivities :


The Italian - throws the cup, breaks it, and walks away in a fit of rage.
The German - carefully washes the cup, sterilizes it and makes a new cup of coffee.
The Frenchman - takes out the fly, and drinks the coffee.
The Chinese - eats the fly and throws away the coffee.
The Russian - drinks the coffee with the fly, since it was extra with no charge.
The Israeli - sells the coffee to the Frenchman, sells the fly to the Chinese, sells the cup to the Italian, drinks a cup of tea, and uses the extra money to invent a device that prevents flies from falling into coffee.
Ah, but what does the Palestinian do with his fly infested coffee ? I thought you’d never ask …
The Palestinian blames the Israeli for the fly falling into his coffee, protests the act of aggression to the UN, takes a loan from the European Union to buy a new cup of coffee, uses the money to purchase explosives ...

... And then blows up the coffee house where the Italian, the Frenchman, the Chinese, the German and the Russian are all trying to explain to the Israeli that he should give away his cup of tea to the Palestinian.


**************************

Tuesday, January 20, 2009

Sunday, January 11, 2009

-TESTER SA VITESSE DE CONNEXION-

EXCELLENT SITE


.














Pour savoir aisément quelle est la vitesse de votre connexion à internet et communiquer ces données à votre fournisseur d'accès et de services internet, si nécessaires, allez donc sur ce site.
Et cliquez sur BEGIN TEST.


http://www.speedtest.net/


Speedtest.net teste gratuitement la vitesse de votre connexion à internet avec des serveurs localisés partout dans le monde. Comparez vos résultats avec les autres et partagez-les facilement.


****************


BROADBAND SPEED TEST

To easily get to know the speed of your internet connection and forward these data to your internet provider if needed, go to this website and click on BEGIN TEST :


http://www.speedtest.net/


Speedtest.net is a free broadband speed test with servers located all over the world. Compare your results with others and easily share them.


**************************

Monday, January 5, 2009

-EN FLORIDE, PAS A GAZA-

.















********

J'ai reçu ce document de "Act for America". Et regardez bien, ce n'est pas à Gaza que ça se passe, ce n'est pas au Liban ou au Maroc, ce n'est pas en France, ce n'est pas en Europe ... Non ! C'est ici aux US, ici en Floride. Et ce sont les mêmes ... Ecoutez bien ce qu'ils disent - tellement élémentaire que compréhensible par tout un chacun. C'est une honte !


Act for America :

"... Quand vous visionnerez la video, vous allez voir et entendre des choses qui sont offensantes, profondément dérangeantes, et franchement effrayantes. Vous allez voir des pancartes qui disent : " Envoyez une bombe nucleaire sur Israel". Vous entendrez une femme hurler aux manifestants pro-Israel " Retournez dans les fours !!" Vous entendrez des blasphèmes vulgaires. Au milieu de tout ça, vous verrez un meneur Musulman interviewé, s'exclamant qu'une fois que les gens comprendront vraiment l'Islam ils n'auront aucun autre choix sauf de l'accepter.
Et souvenez-vous que cette escalade de violence a commencé avec la rupture du cessez-le-feu du Hamas et les centaines de rockets lancées sur les quartiers résidentiels d'Israel. Ceci n'est pas aussi clair quand on se refère aux "informations" de la semaine dernière. Israël a répondu pour se défendre elle-même comme elle avait le droit de le faire."







****************

I received this document from "Act for America". And take a good look at it for this does not occur in Gaza this is not in Lebanon or Morocco, this is neither in France nor in Europe … NO ! This is right here in the US, right in Florida. And they are all the same … Listen carefully to what they say - it's so primitive, it's comprehensible by everyone). What a shame !

Act for America :

" ... When you watch the video you’ll see and hear things that are offensive, deeply disturbing, and, frankly, frightening. You’ll see signs that say “Nuke Israel.” You’ll hear a woman yell at pro-Israel demonstrators, “Go back to the ovens !!” You’ll hear vulgar profanities. In the midst of all of this you will see a Muslim leader at the demonstration being interviewed exclaiming that once people really understand Islam they will have “no choice” but to accept it.
And remember that this latest round of violence began with Hamas breaking the cease-fire and launching hundreds of rockets into residential areas of Israel. That’s not very clear from many of the news reports of the past week. Israel has responded to defend itself, as it has every right to do."


**************************

Friday, January 2, 2009

-Nous sommes tous des Israeliens-

.















**********

Excellent article de Guy Millière sur le site "Les 4 Vérités" sur la situation en Israel.

Israël loin des mythes de la presse européenne

Israel
Il faut voyager. Rien ne remplace le contact direct avec une réalité où se mêlent souvent une infinité de facteurs que la lecture de textes ne peut restituer. J’ai plusieurs fois fait le tour du monde. J’ai traversé des contrées que je ne pourrais plus traverser aujourd’hui, Iran ou Afghanistan, par exemple. Mes goûts personnels m’ont souvent conduit aux États-Unis où, malgré l’arrivée au pouvoir de Barack Obama, je retournerai.


Je ne reste pas longtemps dans les zones bobos, car je sais à satiété comment on y vit, comment on y pense et, très vite, le trop plein m’atteint, et avec lui une forme de nausée. Malgré les divergences, j’ai des amis de trente ans à New York et à San Francisco. Quand je les vois, j’essaie de parler d’autre chose que de politique, d’économie ou de géopolitique ou, si le sujet vient dans la conversation, je me garde de les contredire, sachant que je perdrais mon temps. Je m’efforce de voir ce qu’il y a en eux de bon et d’humain, malgré tout. Puis je pars vers l’Amérique intérieure, en laquelle je me reconnais davantage.

Je voudrais aller en Israël plus souvent. Mon emploi du temps m’a empêché de m’y rendre depuis plusieurs années. J’y ai passé quelques jours au mois de décembre, invité par André Darmon, directeur d’« Israël magazine » pour des conférences. Au vu de l’actualité immédiate, je pense utile d’en parler ici. J’ai retrouvé en Israël une société plus moderne encore que celle que j’avais quittée lors de mon dernier séjour. Comme je l’ai dit à mes interlocuteurs, les proximités entre Israël et les États-Unis sont bien plus grandes que celles entre Israël et n’importe quel pays d’Europe, et je continue à trouver admirable ce que le peuple juif a fait, en soixante années, d’un fragment de désert hostile.

Je continue à penser que c’est cela aussi que les peuples arabes et musulmans de la région ne supportent pas et ne comprennent pas, tant la modernité a peu pénétré leur culture et leur mentalité.
Un État juif au milieu du dar el Islam, c’est insupportable.
Un État juif qui accomplit des prouesses à peine concevables, c’est plus insupportable encore.
On confierait à des Israéliens les terres de Syrie, de Jordanie ou du Sinaï égyptien, elles passeraient en quelques années du beige du désert au vert tendre de l’irrigation.

On confierait Israël à des Arabes de la région, le désert ferait rapidement son retour.
C’est particulièrement visible sur les territoires frontaliers. Au Nord, à l’extrême proximité du Liban, là où le Hezbollah réarme sous le regard bienveillant des Nations Unies (j’y étais, côté israélien, assez près pour parler avec des casques bleus et des miliciens antisémites que ne séparaient de moi que deux lignes de barbelés), des arbres fruitiers sont plantés par des Israéliens jusqu’à la ligne de démarcation. Du côté du Hezbollahland, rien, sinon des panneaux à la gloire des « martyrs », c’est-à-dire des assassins.
La route qui sépare la Jordanie de la Judée-Samarie est intéressante. On y roule en sécurité parce qu’Israël veille et, comme aux « checkpoints », cette sécurité va de pair avec peu de contrôles militaires au sol : la surveillance électronique est là, invisible pour qui n’a pas d’intentions criminelles. Les seules maisons salubres sont israéliennes, tandis que les maisons arabes sont des taudis.
Maisons et terres cultivées israéliennes sont des « colonies », écrit-on dans la presse européenne, autrement dit des enclaves de civilisation. La « communauté internationale » voudrait que ces enclaves de civilisation disparaissent et laissent place à rocaille et taudis qui seraient « l’État palestinien » : cela permettrait de garnir les comptes en Suisse de chefs de gangs tels que Mahmoud Abbas. Cela ferait disparaître ces traces, sans doute obscènes pour des yeux décadents, de progrès.

L’étape suivante serait vraisemblablement la submersion d’Israël par la barbarie djihadiste. Israël ne laissera pas faire, comme le montrent les opérations actuelles contre le Hamas à Gaza. Si les peuples arabes de la région n’avaient pas l’esprit détraqué par le fanatisme, ils voudraient une vraie paix pour profiter, par la production et l’échange, de la prospérité créée par Israël. Si les politiciens occidentaux n’avaient pas l’esprit rongé par la lâcheté et la soumission, ils inciteraient eux-mêmes à une évolution en ce sens…

Guy Milliere - Jeudi 01 janvier 2009


****************





















******

WE ARE ALL ISRAELI

Excellent article from Guy Milliere, which can be found on Les 4 Verites website, concerning the situation in Israel.

Israel far from the myths of the European press

Israel
One must really travel. Nothing substitutes for the direct contact with reality where an infinity of factors often intermingle, which the mere reading of texts cannot restore. I have travelled around the world several times. I crossed regions which I could not cross any more today, like Iran or Afghanistan, for example. My personal tastes often led me to the United States where, in spite of the come to power of Barack Obama, I will return.

I do not remain a long time in the "bobo" rings because I know more than enough how one lives there, how one thinks there, and very quickly an "overflow" kind of feeling reaches me, and with it a type of nausea. In spite of the differences, I have some thirty year old friends in New York and San Francisco. When I see them, I try to speak about everything except politics, economy or geopolitics. Or, if the subject does come in the conversation, I take care not to contradict them, knowing that I would waste my time. I strive to see what good and human there is in them, despite everything. Then I leave towards inner America, in which I recognize myself more.

I would like to go more often to Israel. My timetable has prevented me from returning there for several years. I just spent a few days there in December, invited to speak at conferences by André Darmon, director of “Israel magazine”. Given the very recent events, I think it's useful to speak about it here. I found in Israel an even more modern society than the one I had left after my last stay. As I said to my interlocutors, the proximities between Israel and the United States are much larger than those between Israel and any country of Europe, and I continue to find admirable what the Jewish people made, in sixty years, out of a fragment of hostile desert.

I continue to think that this is also what the Arab and Moslem people of the area find insufferable and incomprehensible, since so little modernity has penetrated their culture and their mentality.
A Jewish State in the middle of "dar el Islam", is simply unbearable.
A Jewish State which achieves hardly conceivable prowesses, is even more unbearable..

If one would entrust to Israelis the land of Syria, Jordan or the Egyptian Sinai, they would in a few years turn it from the beige of the desert to the tender green of irrigation. If one would entrust Israel to Arabs of the area, the desert would make a quick return.
It is particularly obvious on the territories at the frontier. Up North, with the extreme proximity of Lebanon, where Hezbollah rearms under the benevolent glance of the United Nations (I was there, on the Israeli side, so close I could nearly speak with the blue helmets and the anti-semite militia-men that only two lines of barbed wires separated from me), fruit trees are planted by Israelis to the line of demarcation. On Hezbollah-land, nothing, except billboards to the glory of the “martyrs”, i.e. the assassins.
The road which separates Jordan from Judaea-Samarie is interesting. One can drive there safely because Israel takes care of it and, just as at the “checkpoints”, this safety goes hand in hand with few military controls on the ground: electronic monitoring is everywhere, invisible there for those who have no criminal intentions. The only salubrious houses are Israeli, while the Arab houses are slums. Israeli houses and cultivated grounds are “colonies”, one can read in tge European press, in other words islands of civilization. The “international community” would like to see these enclaves of civilization disappear and leave room to rubble and slums, which would be “the Palestinian State”: that would make it possible to fill the Swiss accounts of gang leaders like Mahmoud Abbas. That would make these traces of progress disappear, undoubtedly obscene for decadent eyes.

The following stage would probably be the immersion of Israel by djihadist cruelty. But Israel will not let this happen, as the current operations against Hamas in Gaza are showing us. If the Arab people of the area did not have their minds unhinged by fanaticism, they would like a true peace, to profit by production and exchange, of the prosperity created by Israel. And if Western politicians did not have their spirit corroded by cowardice and submission, they would themselves encourage an evolution in that direction…
Guy Milliere - Thursday january 1st 2009




**************************