Saturday, January 24, 2009

-La tasse de café ou la vérité vraie ... -

.


















***


J'ai reçu ce matin par mail, cette histoire drôle qui peut faire sourire ou rire jaune ...

Que se passe-t-il lorsqu'une mouche tombe dans une tasse de café ?

Eh bien la suite dépendrait de vos tendances culturelles :

L'Italien - jette la tasse et s'en va en rage.
L'Allemand - essuie soigneusement la tasse, la stérilise et se fait une autre tasse de café.
Le Français - jette la mouche et boit le café.
Le Chinois - mange la mouche et jette le café.
Le Russe - boit le café avec la mouche : c'est un extra sans frais supplémentaires ...
L'Israélien - vend le café au français, vend la mouche au Chinois, vend la tasse à l'Italien, boit une tasse de thé et avec le bénéfice des ventes, il met au point un dispositif qui empêche les mouches de tomber dans le café.


Ah ! Mais que peut bien faire un Palestinien de son café gâché par une mouche ?
Je pensais que vous ne me le demanderiez jamais ...
Le Palestinien - accuse Israël d'avoir mis une mouche dans son café, dénonce l'agression à l'ONU, fait une demande de prêt aux Nations-Unies pour financer l'achat d'une nouvelle tasse de café, utilise l'argent pour acheter des explosifs ...

... Et ensuite il fait sauter la cafétéria où l'Italien, le Français, le Chinois, l'Allemand et le Russe sont tous en train d'expliquer à l'Israélien qu'il doit donner sa tasse de thé au Palestinien ...


****************


THE TRUE TRUTH

An old joke, really a variation on a theme, arrived in this morning’s that will provoke laughter or may force a laugh ...

What happens when a fly falls into a coffee cup ?
Well, the outcome is dependent on your cultural proclivities :


The Italian - throws the cup, breaks it, and walks away in a fit of rage.
The German - carefully washes the cup, sterilizes it and makes a new cup of coffee.
The Frenchman - takes out the fly, and drinks the coffee.
The Chinese - eats the fly and throws away the coffee.
The Russian - drinks the coffee with the fly, since it was extra with no charge.
The Israeli - sells the coffee to the Frenchman, sells the fly to the Chinese, sells the cup to the Italian, drinks a cup of tea, and uses the extra money to invent a device that prevents flies from falling into coffee.
Ah, but what does the Palestinian do with his fly infested coffee ? I thought you’d never ask …
The Palestinian blames the Israeli for the fly falling into his coffee, protests the act of aggression to the UN, takes a loan from the European Union to buy a new cup of coffee, uses the money to purchase explosives ...

... And then blows up the coffee house where the Italian, the Frenchman, the Chinese, the German and the Russian are all trying to explain to the Israeli that he should give away his cup of tea to the Palestinian.


**************************

Tuesday, January 20, 2009

Sunday, January 11, 2009

-TESTER SA VITESSE DE CONNEXION-

EXCELLENT SITE


.














Pour savoir aisément quelle est la vitesse de votre connexion à internet et communiquer ces données à votre fournisseur d'accès et de services internet, si nécessaires, allez donc sur ce site.
Et cliquez sur BEGIN TEST.


http://www.speedtest.net/


Speedtest.net teste gratuitement la vitesse de votre connexion à internet avec des serveurs localisés partout dans le monde. Comparez vos résultats avec les autres et partagez-les facilement.


****************


BROADBAND SPEED TEST

To easily get to know the speed of your internet connection and forward these data to your internet provider if needed, go to this website and click on BEGIN TEST :


http://www.speedtest.net/


Speedtest.net is a free broadband speed test with servers located all over the world. Compare your results with others and easily share them.


**************************

Monday, January 5, 2009

-EN FLORIDE, PAS A GAZA-

.















********

J'ai reçu ce document de "Act for America". Et regardez bien, ce n'est pas à Gaza que ça se passe, ce n'est pas au Liban ou au Maroc, ce n'est pas en France, ce n'est pas en Europe ... Non ! C'est ici aux US, ici en Floride. Et ce sont les mêmes ... Ecoutez bien ce qu'ils disent - tellement élémentaire que compréhensible par tout un chacun. C'est une honte !


Act for America :

"... Quand vous visionnerez la video, vous allez voir et entendre des choses qui sont offensantes, profondément dérangeantes, et franchement effrayantes. Vous allez voir des pancartes qui disent : " Envoyez une bombe nucleaire sur Israel". Vous entendrez une femme hurler aux manifestants pro-Israel " Retournez dans les fours !!" Vous entendrez des blasphèmes vulgaires. Au milieu de tout ça, vous verrez un meneur Musulman interviewé, s'exclamant qu'une fois que les gens comprendront vraiment l'Islam ils n'auront aucun autre choix sauf de l'accepter.
Et souvenez-vous que cette escalade de violence a commencé avec la rupture du cessez-le-feu du Hamas et les centaines de rockets lancées sur les quartiers résidentiels d'Israel. Ceci n'est pas aussi clair quand on se refère aux "informations" de la semaine dernière. Israël a répondu pour se défendre elle-même comme elle avait le droit de le faire."







****************

I received this document from "Act for America". And take a good look at it for this does not occur in Gaza this is not in Lebanon or Morocco, this is neither in France nor in Europe … NO ! This is right here in the US, right in Florida. And they are all the same … Listen carefully to what they say - it's so primitive, it's comprehensible by everyone). What a shame !

Act for America :

" ... When you watch the video you’ll see and hear things that are offensive, deeply disturbing, and, frankly, frightening. You’ll see signs that say “Nuke Israel.” You’ll hear a woman yell at pro-Israel demonstrators, “Go back to the ovens !!” You’ll hear vulgar profanities. In the midst of all of this you will see a Muslim leader at the demonstration being interviewed exclaiming that once people really understand Islam they will have “no choice” but to accept it.
And remember that this latest round of violence began with Hamas breaking the cease-fire and launching hundreds of rockets into residential areas of Israel. That’s not very clear from many of the news reports of the past week. Israel has responded to defend itself, as it has every right to do."


**************************

Friday, January 2, 2009

-Nous sommes tous des Israeliens-

.















**********

Excellent article de Guy Millière sur le site "Les 4 Vérités" sur la situation en Israel.

Israël loin des mythes de la presse européenne

Israel
Il faut voyager. Rien ne remplace le contact direct avec une réalité où se mêlent souvent une infinité de facteurs que la lecture de textes ne peut restituer. J’ai plusieurs fois fait le tour du monde. J’ai traversé des contrées que je ne pourrais plus traverser aujourd’hui, Iran ou Afghanistan, par exemple. Mes goûts personnels m’ont souvent conduit aux États-Unis où, malgré l’arrivée au pouvoir de Barack Obama, je retournerai.


Je ne reste pas longtemps dans les zones bobos, car je sais à satiété comment on y vit, comment on y pense et, très vite, le trop plein m’atteint, et avec lui une forme de nausée. Malgré les divergences, j’ai des amis de trente ans à New York et à San Francisco. Quand je les vois, j’essaie de parler d’autre chose que de politique, d’économie ou de géopolitique ou, si le sujet vient dans la conversation, je me garde de les contredire, sachant que je perdrais mon temps. Je m’efforce de voir ce qu’il y a en eux de bon et d’humain, malgré tout. Puis je pars vers l’Amérique intérieure, en laquelle je me reconnais davantage.

Je voudrais aller en Israël plus souvent. Mon emploi du temps m’a empêché de m’y rendre depuis plusieurs années. J’y ai passé quelques jours au mois de décembre, invité par André Darmon, directeur d’« Israël magazine » pour des conférences. Au vu de l’actualité immédiate, je pense utile d’en parler ici. J’ai retrouvé en Israël une société plus moderne encore que celle que j’avais quittée lors de mon dernier séjour. Comme je l’ai dit à mes interlocuteurs, les proximités entre Israël et les États-Unis sont bien plus grandes que celles entre Israël et n’importe quel pays d’Europe, et je continue à trouver admirable ce que le peuple juif a fait, en soixante années, d’un fragment de désert hostile.

Je continue à penser que c’est cela aussi que les peuples arabes et musulmans de la région ne supportent pas et ne comprennent pas, tant la modernité a peu pénétré leur culture et leur mentalité.
Un État juif au milieu du dar el Islam, c’est insupportable.
Un État juif qui accomplit des prouesses à peine concevables, c’est plus insupportable encore.
On confierait à des Israéliens les terres de Syrie, de Jordanie ou du Sinaï égyptien, elles passeraient en quelques années du beige du désert au vert tendre de l’irrigation.

On confierait Israël à des Arabes de la région, le désert ferait rapidement son retour.
C’est particulièrement visible sur les territoires frontaliers. Au Nord, à l’extrême proximité du Liban, là où le Hezbollah réarme sous le regard bienveillant des Nations Unies (j’y étais, côté israélien, assez près pour parler avec des casques bleus et des miliciens antisémites que ne séparaient de moi que deux lignes de barbelés), des arbres fruitiers sont plantés par des Israéliens jusqu’à la ligne de démarcation. Du côté du Hezbollahland, rien, sinon des panneaux à la gloire des « martyrs », c’est-à-dire des assassins.
La route qui sépare la Jordanie de la Judée-Samarie est intéressante. On y roule en sécurité parce qu’Israël veille et, comme aux « checkpoints », cette sécurité va de pair avec peu de contrôles militaires au sol : la surveillance électronique est là, invisible pour qui n’a pas d’intentions criminelles. Les seules maisons salubres sont israéliennes, tandis que les maisons arabes sont des taudis.
Maisons et terres cultivées israéliennes sont des « colonies », écrit-on dans la presse européenne, autrement dit des enclaves de civilisation. La « communauté internationale » voudrait que ces enclaves de civilisation disparaissent et laissent place à rocaille et taudis qui seraient « l’État palestinien » : cela permettrait de garnir les comptes en Suisse de chefs de gangs tels que Mahmoud Abbas. Cela ferait disparaître ces traces, sans doute obscènes pour des yeux décadents, de progrès.

L’étape suivante serait vraisemblablement la submersion d’Israël par la barbarie djihadiste. Israël ne laissera pas faire, comme le montrent les opérations actuelles contre le Hamas à Gaza. Si les peuples arabes de la région n’avaient pas l’esprit détraqué par le fanatisme, ils voudraient une vraie paix pour profiter, par la production et l’échange, de la prospérité créée par Israël. Si les politiciens occidentaux n’avaient pas l’esprit rongé par la lâcheté et la soumission, ils inciteraient eux-mêmes à une évolution en ce sens…

Guy Milliere - Jeudi 01 janvier 2009


****************





















******

WE ARE ALL ISRAELI

Excellent article from Guy Milliere, which can be found on Les 4 Verites website, concerning the situation in Israel.

Israel far from the myths of the European press

Israel
One must really travel. Nothing substitutes for the direct contact with reality where an infinity of factors often intermingle, which the mere reading of texts cannot restore. I have travelled around the world several times. I crossed regions which I could not cross any more today, like Iran or Afghanistan, for example. My personal tastes often led me to the United States where, in spite of the come to power of Barack Obama, I will return.

I do not remain a long time in the "bobo" rings because I know more than enough how one lives there, how one thinks there, and very quickly an "overflow" kind of feeling reaches me, and with it a type of nausea. In spite of the differences, I have some thirty year old friends in New York and San Francisco. When I see them, I try to speak about everything except politics, economy or geopolitics. Or, if the subject does come in the conversation, I take care not to contradict them, knowing that I would waste my time. I strive to see what good and human there is in them, despite everything. Then I leave towards inner America, in which I recognize myself more.

I would like to go more often to Israel. My timetable has prevented me from returning there for several years. I just spent a few days there in December, invited to speak at conferences by André Darmon, director of “Israel magazine”. Given the very recent events, I think it's useful to speak about it here. I found in Israel an even more modern society than the one I had left after my last stay. As I said to my interlocutors, the proximities between Israel and the United States are much larger than those between Israel and any country of Europe, and I continue to find admirable what the Jewish people made, in sixty years, out of a fragment of hostile desert.

I continue to think that this is also what the Arab and Moslem people of the area find insufferable and incomprehensible, since so little modernity has penetrated their culture and their mentality.
A Jewish State in the middle of "dar el Islam", is simply unbearable.
A Jewish State which achieves hardly conceivable prowesses, is even more unbearable..

If one would entrust to Israelis the land of Syria, Jordan or the Egyptian Sinai, they would in a few years turn it from the beige of the desert to the tender green of irrigation. If one would entrust Israel to Arabs of the area, the desert would make a quick return.
It is particularly obvious on the territories at the frontier. Up North, with the extreme proximity of Lebanon, where Hezbollah rearms under the benevolent glance of the United Nations (I was there, on the Israeli side, so close I could nearly speak with the blue helmets and the anti-semite militia-men that only two lines of barbed wires separated from me), fruit trees are planted by Israelis to the line of demarcation. On Hezbollah-land, nothing, except billboards to the glory of the “martyrs”, i.e. the assassins.
The road which separates Jordan from Judaea-Samarie is interesting. One can drive there safely because Israel takes care of it and, just as at the “checkpoints”, this safety goes hand in hand with few military controls on the ground: electronic monitoring is everywhere, invisible there for those who have no criminal intentions. The only salubrious houses are Israeli, while the Arab houses are slums. Israeli houses and cultivated grounds are “colonies”, one can read in tge European press, in other words islands of civilization. The “international community” would like to see these enclaves of civilization disappear and leave room to rubble and slums, which would be “the Palestinian State”: that would make it possible to fill the Swiss accounts of gang leaders like Mahmoud Abbas. That would make these traces of progress disappear, undoubtedly obscene for decadent eyes.

The following stage would probably be the immersion of Israel by djihadist cruelty. But Israel will not let this happen, as the current operations against Hamas in Gaza are showing us. If the Arab people of the area did not have their minds unhinged by fanaticism, they would like a true peace, to profit by production and exchange, of the prosperity created by Israel. And if Western politicians did not have their spirit corroded by cowardice and submission, they would themselves encourage an evolution in that direction…
Guy Milliere - Thursday january 1st 2009




**************************