Sunday, May 27, 2012

HAPPY MEMORIAL DAY 2012



Honor our troops. Give a special thanks to our Heroes. Remembering the service and

sacrifices made by our veterans !


***************************


Saturday, February 26, 2011

-LE MONDE ARABO MUSULMAN A LA CROISEE DES CHEMINS-



Etonnant article de La Ligue des Droits de l'Homme de Toulon, particulièrement en ce moment.

Alors que les peuples arabo-musulmans s'agitent, s'insurgent, se révoltent, le monde entier, nous tous, nous les regardons, les observons, ne sachant pas ce qu'il va advenir de ces velleités populaires.
Il faut dire qu'avant ça, ce qu'ils nous ont donné à voir jusqu'alors, c'étaient des foules grouillantes et menaçantes, dévalant les rues, hurlant et vociférant, dès que quelqu'un, en Europe, a fait mine d'ironiser sur le Coran ou sur Mahomet. On ne les a guère vu manifester calmement, dignement, pour s'élever contre les massacres qui ont été commis tout au long de ces dernières années, au nom de l'islam.

Et donc, l'on peut se demander quels choix vont-ils faire, vers quel destin, vers quel modèle vont-ils basculer :

 
* celui de l'homme primitif - "furieux" irrécupérable, celui qui sans vergogne ne craindra pas de sortir un couteau pour tout argument, de traiter la femme comme un être inférieur ou un animal, de considérer les autres religions comme broutille, qui à l'extrême se fera "sauter" dans un bus parmi femmes et enfants, ou se dirigera tout droit dans un autre World Trade Center ?

* ou l'occidental évolué : celui avec qui il sera agréable de dialoguer, d'échanger, de se lier d'amitié, dans le respect de l'autre, de la liberté de chacun, sans craindre une réaction caricaturalement épidermique de susceptibilité et d'"humiliation" ?

Sauront-t-ils devenir AIMABLES ? Au sens premier du terme : "dignes d'être aimés" ?

Ci-dessous l'article dans son entier mais vous pouvez le retrouver sur le site de la LDH Toulon.



le regard colonial de l’École psychiatrique d’Alger
article de la rubrique les deux rives de la Méditerranée
les « populations » de l’Algérie coloniale
date de publication : jeudi 24 février 2005


Pendant un demi-siècle, les psychiatres de l’École d’Alger ont placé "l’indigène nord-africain" à mi-chemin entre l’homme primitif et l’occidental évolué. Leur thèse était que l’indigène, étant dépourvu de lobe préfrontal, est dépourvu de morale, d’intelligence abstraite et de personnalité.

Les schémas véhiculés dans le discours psychiatrique de cette époque ne continuent-ils pas à modeler notre rapport aux Algériens et originaires d’Algérie ?

Le premier congrès de la Société Franco-Algérienne de Psychiatrie s’est déroulé à Paris en octobre 2003 [1]. L’un des ateliers, organisé par le Professeur Marie-Rose Moro (hôpital Avicenne, AP-HP), avait pour intitulé La psychiatrie coloniale en Algérie. En voici la présentation :


L’histoire de la psychiatrie en Algérie est marquée par le passage des psychiatres coloniaux qui font école autour du professeur Antoine Porot (1876-1965), développant la théorie du primitivisme. Généralisant à partir d’a-priori sur le "fatalisme", le "puérilisme mental", l’absence d’"appétit scientifique", l’"immodération", la "suggestibilité", la soumission aux "instincts" de ce "bloc informe de primitifs profondément ignorant et crédules pour la plupart" (Porot, 1918) qu’étaient censés être les "indigènes nord-africains", une théorie est ainsi élaborée sur le fonctionnement de ce peuple colonisé. Cette théorie, non seulement ne prend pas en compte le fait colonial avec toutes ses implications dans les rapports entre colonisés et colonisateurs, mais surtout vient justifier l’ordre colonial, c’est à dire la domination d’un peuple par un autre, par la "preuve scientifique" d’une supériorité d’un peuple sur un autre. Il y a le constat d’une différence, mais qui mène à des interprétations basées sur une vision méprisante de l’autre ; la psychiatrie se met au service du pouvoir colonial.

Parallèlement, les institutions de soins psychiatriques sont mises en place sur un modèle défendu par le professeur Antoine Porot, permettant de mettre fin au transfert de malades dans les asiles de la métropole. Ainsi, en 1938 est inauguré le premier hôpital psychiatrique à Blida-Joinville. C’est dans cet établissement que Frantz Fanon, psychiatre français originaire de la Martinique, viendra exercer en tant que chef de service et deviendra un violent opposant de cette "école d’Alger", laissant son nom à l’hôpital et la possibilité d’un autre discours.

Chez les psychiatres français, cette histoire est méconnue, voire inconnue, mais les schémas véhiculés dans le discours psychiatrique de cette époque ne continuent-ils pas à modeler notre rapport aux Algériens et originaires d’Algérie ?


Antoine Porot et l’École d’Alger

En 1912, le Congrès des Aliénistes et Neurologistes de France s’est tenu à Tunis. Consacré à l’assistance aux aliénés des colonies, ce congrès peut être considéré comme fondateur d’une psychiatrie coloniale ; il recommande notamment la nécessité de formation de psychiatres coloniaux civils et militaires, ainsi que l’arrêt du transport des aliénés des colonies dans les asiles français (comme c’était le cas jusqu’alors).

L’École d’Alger se consacra à l’étude de la "mentalité indigène" pour en comprendre la pathologie et promouvoir une action efficace et rapide. Antoine Porot fut le fondateur et chef de file de l’École algéroise de psychiatrie ; il formera une génération de psychiatres.

En 1918, il publie ses Notes de psychiatrie Musulmane [2]. La thèse, très simple, peut se résumer ainsi : « Hâbleur, menteur, voleur et fainéant le nord-africain musulman se définit comme un débile hystérique, sujet de surcroît, à des impulsions homicides imprévisibles. » Pour Porot, le Maghrébin est incapable d’assumer des activités supérieures de nature morale et intellectuelle.

À partir des années 30, dépassant le stade descriptif, l’École d’Alger fournit une base scientifique à ses conceptions.

En 1932, Porot défend la thèse de « l’impulsivité criminelle chez les Algériens » [3]. « L’indigène nord-africain, dont le cortex cérébal est peu évolué, est un être primitif dont la vie essentiellement végétative et instinctive est surtout réglée par le diencéphale » [4]. « L’Algérien n’a pas de cortex, ou, pour être plus précis, il est dominé, comme chez les vertébrés inférieurs, par l’activité du diencéphale » [5].

L’indigène maghrébin est situé à mi-chemin entre l’homme primitif et l’occidental évolué. Après avoir introduit le concept de "primitivisme", les auteurs tentent de lui donner une assise neurologique : il s’expliquerait par une disposition particulière de l’architectonie du cerveau avec prédominance des fonctions diencéphaliques. La mentalité nord-africaine serait donc structurellement différente de la mentalité européenne.

Ces conceptions rejoignent les thèses de l’historiographie coloniale pour qui l’Algérien, plus généralement le Maghrébin, représente « parmi les races blanches méditerranéennes [...] le traînard resté loin en arrière » [6] et fait partie « des races condamnées à s’éteindre » [7].

Frantz Fanon


Il faut souligner l’absence dans les travaux de l’École d’Alger de la moindre référence au milieu socio-culturel. Ce qui permettait de passer sous silence les profonds bouleversements que la conquête coloniale a entraînés dans la société algérienne, et de justifier a posteriori la colonisation.

En 1953, quand Frantz Fanon est nommé médecin-chef de l’hôpital psychiatrique de Blida, la doctrine régnante en psychopathologie est toujours le "primitivisme", analyse à fondement raciste constatant un prétendu "développement psychique primitif" de ceux qu’il était convenu d’appeler les "Français Musulmans" en Algérie.

Le jeune psychiatre martiniquais va bousculer ce discours pseudo-scientifique en mettant l’accent, au contraire, sur les effets produits dans les consciences par la situation coloniale et la dépersonnalisation qu’elle entraîne. Le racisme biologique a cédé la place, analyse-t-il, à un racisme culturel. Ce n’est plus la couleur de la peau ou la forme du nez qui sont stigmatisées, mais « une certaine forme d’exister ». Tout au long de son œuvre Fanon [8] va s’attacher à donner une autre image de l’homme colonisé, celle d’un homme infantilisé, opprimé, rejeté, déshumanisé, acculturé, aliéné ... Le projet délibéré des colons et des pouvoirs publics est, selon Fanon, de figer la société indigène dans des structures archaïques dont l’absence d’évolutivité serait le meilleur garant de la domination française.

Son engagement aux côtés des Algériens qui luttaient pour leur indépendance provoqua son expulsion vers la Tunisie où il poursuivit son activité médicale et politique. Il devait décéder des suites d’une leucémie en 1961, à l’âge de 36 ans.

En métropole ... [9]

Les thèses de l’École psychiatrique d’Alger se sont répandues des deux côtés de la Méditerranée. C’est ainsi que l’on peut lire les articles suivants dans la première édition (1952) du Manuel alphabétique de psychiatrie [10].

Noirs : « Les indigènes de l’Afrique noire se rapprochent dans une large mesure de la mentalité primitive. Chez eux les besoins physiques (nutrition, sexualité) prennent une place de tout premier plan ; la vivacité de leurs émotions et leur courte durée, l’indigence de leur activité intellectuelle, leur font vivre surtout le présent comme des enfants ».

L’auteur de ces articles, lui-même élève de Porot, Henri Aubin, évoque leur « comportement explosif et chaotique », les « fragiles liens logiques » de leur idéation, le faible travail du « psychisme supérieur »...

Indigènes Nord-Africains : « [...] Par manque de curiosité intellectuelle, la crédulité et la suggestibilité atteignent un degré très élevé [...]. » Après avoir souligné leur potentiel meurtrier, Aubin ajoute « Le même fatalisme aggrave l’inappétence native des non-civilisés pour le travail, leur aboulie, leurs caprices, leur impulsivité », soulignant là encore « le manque de soin et de logique dans les activités professionnelles, la tendance au mensonge, à l’insolence [...]. »

Le Primitivisme est rapporté aux « peuplades inférieures », s’opposant à la « mentalité civilisée ». On lit encore sous la plume d’Aubin « la mentalité du primitif est surtout le reflet de son diencéphale alors que la civilisation se mesure à l’affranchissement de ce domaine et à l’utilisation croissante du cerveau antérieur. »

Dans la quatrième édition, remaniée, du Manuel alphabétique de psychiatrie, parue en 1969, les articles précédents sont encore inchangés [11]. A quelle date ont-ils été définitivement réécrits, nous l’ignorons.


Notes

[1] Le premier congrès de la SFAP s’est déroulé le 3 et 4 octobre 2003 à l’Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris. Cette rencontre présidée par les professeurs Henri Loo, Farid Kacha et Frédéric Rouillon, a été organisée avec les communautés médicales algérienne et française autour du problème des états post-traumatiques liés à la guerre d’Algérie et des phénomènes complexes de la mémoire post-traumatique.

[2] Antoine Porot - Notes de psychiatrie musulmane - Annales medico-psychologiques, 1918, 74, 377-384.

[3] Antoine Porot et C. Arrii - L’impulsivité criminelle chez l’indigène algérien ; ses facteurs - Annales médico-psychologiques, 1932, 90 : 588-611.

[4] Intervention au congrès des aliénistes et neurologistes de langue française - Bruxelles, 1935.

[5] Antoine Porot et Jean Sutter - Le primitivisme des indigènes nord-africains ; ses incidences en pathologie mentale - Sud médical et chirurgical, 15 avril 1939.

[6] Emile-Félix Gautier, Les siècles obscurs du Maghreb, éd. Payot 1937 - cité dans D’une rive à l’autre, de Gilles Manceron et Hassan Remaoun, éd Syros, 1993, page 45.

[7] Gustave Mercier, Histoire de l’établissement installation des Arabes dans l’Afrique septentrionale, Paris, 1875.

[8] À propos de Frantz Fanon, lire la page qui lui est consacrée sur ce site.

[9] Ce paragraphe est extrait de l’ouvrage Petits moments d’histoire de la psychiatrie en France, de Patrick Clervoy et Maurice Corcos, éd. EDK, Paris 2005.

Nous remercions le docteur Patrick Clervoy, chef du service de psychiatrie de l’Hôpital d’Instruction des Armées Sainte-Anne de Toulon, de nous avoir permis de le reproduire.

[10] Manuel alphabétique de psychiatrie, sous la direction d’Antoine Porot, Paris P.U.F. 1952.

Indigènes Nord-Africains, Primitivisme, Noirs (Psychopathologie des), articles rédigés par Henri Aubin.

[11] Voir http://patrick.fermi.free.fr/esquis....



*******************

Saturday, February 19, 2011

-REVOLUTIONS DANS LE MONDE ARABE : ET APRES ?-


Un vent de chaos s'est mis à souffler et a réveillé comme par magie des populations qu'on a coutume de qualifier de fatalistes et mues uniquement par l'islam ...

Bon ! Les temps changent semble-t-il, peut-être un peu façonnés, travaillés par quelques courants, faiseurs d'évènements. Seul l'avenir nous dira à qui ça profite ... et nous aurons alors les initiateurs des opérations.
En même temps, la seule chose vraiment importante, dans le fatras d'analyses, de suppositions, de supputations, et d'incantations sur de potentielles démocraties émergeant bien sûr, par génération spontanée, de ce terreau si fertile et "libertaire" qu'est l'islam, la seule chose importante sera d'établir à travers quelle grille d'analyses on appréciera réellement le devenir de ce monde arabo musulman.


Et en particulier :


- Où en sont les droits de l'homme, de l'être humain : la Liberté individuelle, la liberté d'expression, de possession, de circulation, l'égalité de traitement, le droit à l'éducation, au travail, la sécurité ... ?


- Quelles sont les relations de ces pays avec les Etats-Unis "le grand Satan" encore symboliquement le plus grand pays de libertés qui soit ?


- Quelles sont les relations de ces pays avec Israël ? Ce point à lui tout seul sera significatif d'une réelle mutation !


- Quelle place sera faite à la liberté des femmes ? Crucial et me semble-t-il totalement improbable. Le pouvoir du mâle quasiment absolu sur la femme, je doute que les hommes de ces pays soient prêts à en céder une once. De très loin, c'est la liberté de la femme et sa reconnaissance d'être humain à part entière qui vont être l'élément le plus difficile à céder pour ces potentats domestiques absolus. Avant même Israël, ce point sera sans nul doute, le moins probable à moins d'un changement quasiment magique de la mentalité musulmane.


- Quelle place sera faite à la liberté des minorités religieuses autres que l'islam ? A voir déjà quelques accrocs notables de ce côté, j'ai déjà quelques doutes ...


Ces différents points à eux seuls constitueront les meilleur des signaux que les révolutions en terre d'islam ont réellement débouché sur une ère de Liberté. Sinon, elles ne constitueront qu'une poudre aux yeux supplémentaire, visant à cacher d'autres desseins.


L'avenir seul nous le dira !




***************************


REVOLUTIONS IN THE ARAB WORLD : WHAT NEXT ?


A wind of chaos has started to blow and has awoken -almost magically - peoples that are usually referred to as fatalistic and moved only by islam...
All right! Times are changing, at least it seems so, even if a bit engineered or directed by some event- generating streams. Only time will tell who profits from it...and then we'll really know WHO initiated the events.
But in the meantime, the only important thing amidst the bulk of analysis, assumptions, hypotheses and incantations concerning the potential democraties that will emerge, by spontaneous generation of course, from the ever fertile and "libertarian" islamic soil, the only important thing I said will be to decide through which reading frame we will really estimate the fate of the muslim arabic world.


And, particularly:


- What about human rights, the rights of the human being : individual liberty, freedom of expression, of property, of circulation, equal treatment, the right to education, to work, to security ... ?


- What are the relationships of these countries with the United States, the "Big Satan", still symbolically the most free country in the world ?


- What are the relations of these countreies with Israel ? This matter alone will be significant of a real mutation!


- What freedom will women enjoy ? This is crucial and, it seems to me, very unlikely. Near total power of the male over the female, I doubt that the men of these countries are willing to give up one inch of it. More than anything else, it's the freedom of women and their recognition as a human being as a whole that will be the most difficult to concede for these absolute domestic potentates. Even before Israel, this matter will be without doubt the most unlikely, unless a near magical change of the muslim mentality.


- What room will be given to religious minorities other than islam ? By judging from the noteworthy hitches on this particular point, I already have doubts.


Those different subjects alone will form the best of signals that the revolutions on islamic ground have really given birth to an era of Freedom. If not, they will be merely another screen of smoke, functioning to mask other goals.


Only time will tell !


***************************

Thursday, February 17, 2011

-Mettre de la musique sur Blogger 2eme edition-

Beaucoup de personnes viennent encore consulter le post : "Mettre de la musique sur Blogger" 1ère version : ICI, qui est toujours et encore valable dans certains cas de figures.

Toutefois, personnellement je n'utilise plus cette façon de faire, un peu lourde : en effet, je fais héberger mes fichiers et mes images chez Archive Host, en particulier les fichiers mp3. Et cet hébergeur, ayant le fichier Dewplayer incorporé, cela simplifie grandement les choses.
Bien noter que Archive Host est gratuit. Ils ont aussi des offres payantes, mais pour les professionnels ou ceux qui veulent archiver des fichiers très lourds.


Donc la marche à suivre est TRES simple :
Dans Blogger, vous voulez insérer un fichier musique dans un article.
Allez vous inscrire dans Archive Host. 
Une fois choisi le fichier mp3 que vous voulez mettre dans cet article, mettez ce fichier par exemple sur le Bureau de Windows et allez dans votre compte Archive Host.


Dans Archive Host sur la page Accueil Panel, vous cliquez en bas sur : Ajout rapide de fichiers.
Cochez  Mes musiques
Puis cliquez sur Browse : allez chercher votre fichier mp3 sur le Bureau. Cliquez sur Open.
Et dans Archive Host cliquez sur Ajouter.
Le temps de téléchargement sera fonction de votre vitesse de connexion.

Vous avez alors le message   "Upload du fichier "untel" réussi".
Avec un petit cercle bleu à droite sur lequel cliquer et avoir accès aux différents "codes" de ce fichier.
Vous pouvez aussi retourner dans Accueil Panel et à gauche cliquer sur Mes musiques et vous avez accès à votre fichier : il suffit de cliquer sur le nom du fichier, quand le curseur devient une main, et vous arrivez à la page Information et codes.

Là, vous descendez sur la page à  Liens spécifiques à une musique mp3.
Je vous indique mes choix habituels, mais vous pourrez ensuite en faire d'autre.


Donc :      1) Lecteur Dewplayer.
Ensuite :  Nouvelle Version du Lecteur mp3
Et à :       Lecture non automatique, sélection et copie de tout le code qui se trouve dans le cadre à droite.

Puis dans votre article dans Blogger, côté HTML, placez le curseur à l'emplacement où vous voulez insérez le fichier musique.
Faites Ctrl-V, ou cliquez Droit et Paste (ou Coller). Et voilà.

En pré visualisant votre article vous voyez le petit lecteur Dew Player prêt à jouer votre air.

Vous pouvez bien sûr choisir un autre code parmi ceux proposés.
A vous de voir et de tester ce qui vous convient le mieux.

Amusez-vous bien !


****************

Tuesday, January 26, 2010

-Sarah Palin : Bilan du President Obama-





Mr. President: Please Try, "I'm Listening, People," Instead of "Listen Up, People!"



We’ve now seen three landslide Republican victories in three states that President Obama carried in 2008. From the tea parties to the town halls to the Massachusetts Miracle, Americans have tried to make their opposition to Washington’s big government agenda loud and clear. But the President has decided that this current discontent isn’t his fault, it’s ours. He seems to think we just don’t understand what’s going on because he hasn’t had the chance – in his 411 speeches and 158 interviews last year – to adequately explain his policies to us.


Instead of sensibly telling the American people, “I’m listening,” the president is saying, “Listen up, people!” This approach is precisely the reason people are upset with Washington. Americans understand the president’s policies. We just don’t agree with them. But the president has refused to shift focus and come around to the center from the far left. Instead he and his old campaign advisers are regrouping to put a new spin on the same old agenda for 2010.


Americans aren’t looking for more political strategists. We’re looking for real leadership that listens and delivers results. The president’s former campaign adviser is now calling on supporters to “get on the same page,” but what’s on that page? He claims that the president is “resolved” to “keep fighting for” his agenda, but we’ve already seen what that government-growth agenda involves, and frankly the hype doesn’t give us much hope. Real health care reform requires a free market approach; real job creation involves incentivizing, not punishing, the job-creators; reining in the “big banks” means ending bailouts; and stopping “the undue influence of lobbyists” means not cutting deals with them behind closed doors.


Instead of real leadership, though, we’ve had broken promises and backroom deals. One of the worst: candidate Obama promised to go through the federal budget “with a scalpel,” but President Obama spent four times more than his predecessor. Want more? Candidate Obama promised that lobbyists “won’t find a job in my White House,” but President Obama gave at least a dozen former lobbyists top administration jobs. Candidate Obama promised us that we could view his health care deliberations openly and honestly on C-SPAN, but President Obama cut deals behind closed doors with industry lobbyists. Candidate Obama promised us that we would have at least five days to read all major legislation, but President Obama rushed through bills before members of Congress could even read them.


Candidate Obama promised us that his economic stimulus package would be targeted and pork-free, but President Obama signed a stimulus bill loaded with pork and goodies for corporate cronies. Candidate Obama railed against Wall Street greed, but President Obama cozied up to bankers as he extended and expanded their bailouts. Candidate Obama promised us that for “Every dollar that I’ve proposed [in spending], I’ve proposed an additional cut so that it matches.” We’re still waiting to see how President Obama will cut spending to match the trillion he’s spent.


More than anything, Americans were promised jobs, but the president’s stimulus package has failed to stem our rising unemployment rate. Maybe it was unfair to expect that an administration with so little private sector experience would understand something about job creation. How many Obama Administration officials have ever had to make a payroll or craft a business plan in the private sector? How many have had to worry about not having the resources to invest and expand? The president’s big government policies have made hiring a new employee a difficult commitment for employers to make. Ask yourself if the Obama Administration has done anything to make it easier for employers to hire. Have they given us any reassurance that the president will keep taxes low and not impose expensive new regulations?


Candidate Obama over-promised; President Obama has under-delivered. We understand you, Mr. President. We’ve listened to you again and again. We ask that you now listen to the American people.



- Sarah Palin -


****************

Friday, December 25, 2009

-Joyeux Noel - Merry Christmas-




Joyeux Noël aux amis français et à la France qui tombe, je dirai même qui dégringole ... hélas !






Et merveilleux Noël à notre chère Amérique qui s'est, elle, bien réveillée !
Et surtout nos pensées et nos remerciements vont vers les troupes, toutes celles qui assurent notre sécurité.
Dieu les garde !


************



Merry Christmas to french friends and to France which is falling more and more ...

And a wonderful Christmas to our dear America which is waking up !
And above all, our thoughts and thanks for all the troops, all of them making us safer.
God bless them !


****************

Wednesday, September 23, 2009

- FRANCE - USA le futur -

.

















*** Si la France m'était contée ... ***


Amis américains, regardez ce qui vous attend, en cas de marxisme avancé ...
Regardez la France : elle est devenue une véritable caricature d'elle-même, de ce qu'était ce pays, allez disons-le avant l'arrivée de la Gauche au pouvoir avec Mitterrand en 1981.
Depuis, la France n'arrête pas de dégringoler ...


Dans les 4 Vérités de cette semaine, Lambert Christian décrit la France dans toute sa splendeur actuelle, et les Français eux-mêmes pour la plupart se bouchent les yeux et les oreilles et ne veulent surtout pas qu'on le leur dise. MAIS ...


Au royaume des augmentations perpétuelles

Lambert Christian - mardi 22 septembre 2009


" En France, tout augmente : les prélèvements obligatoires, la dette, les déficits, l’immigration, la délinquance, l’anarchie et… le nombre des discours.

S’agissant des prélèvements obligatoires, le pouvoir joue sur les mots. Le président de la république a déclaré à maintes reprises qu’il n’avait pas été élu pour augmenter les impôts ; donc, les impôts n’augmentent pas. Ce qui augmente ce sont les « prélèvements obligatoires », comme en témoignent les avis d’imposition foncière qui viennent d’être distribués à tous les Français, plus 30 % à Paris et ça va continuer ! En réalité, chaque année, le contribuable sort davantage de son porte-monnaie – la classe moyenne est laminée – et tous travaillent jusqu’au 15 juillet pour remettre dans le tonneau des Danaïdes du fisc le montant exigé des « prélèvements obligatoires ».

Ainsi, le pouvoir se moque du monde avec, depuis deux ans, une vingtaine de taxes nouvelles, la dernière en date étant, comme chacun sait, la « taxe carbone », nouvel impôt compliqué à l’extrême, d’une inefficacité garantie dont on dirait qu’il a été inventé uniquement pour emm… les Français. Quand on sait que les entreprises françaises sont soumises chaque année à plus de 80 impôts et taxes divers, il ne faut pas s’étonner de l’augmentation des faillites, du chômage et des suicides. Tout cela, bien sûr, ne diminue aucunement la dette, un festival de mauvaise gestion qui ne date pas d’hier. Cette dette s’élevait en juin à 1 414 milliards d’euros, mais en fait, avec les engagements de l’État, à plus de 2000 milliards d’euros. Elle progresse de 2000 euros par seconde.

Le déficit budgétaire a doublé en un an pour franchir le 31 juillet le seuil des 100 milliards d’euros. Il sera de 150 milliards à la fin de l’année, en totale contradiction avec le traité de Maastricht.

Le déficit du régime général de la sécurité sociale, quant à lui, va s’élever cette année à 30 milliards d’euros, malgré l’augmentation du forfait hospitalier. Tout cela s’appelle une débâcle financière, sans compter le déficit de la balance commerciale ( 57,5 milliards d’euros en 2008 ).
En parallèle, on note une augmentation des indemnités du chef de l’État, 172 % en octobre 2007 (!), ainsi que du budget de l’Élysée, ce qui a fait dire sans rire à un porte-parole officiel : « Le budget de la présidence de la république augmente, mais il ne progresse pas. » On avait déjà entendu : « Le malaise cardiaque du président de la république n’a pas de cause. » On a maintenant le mouvement immobile…On a aussi l’augmentation continue de l’électricité, du gaz, de l’eau et des charges immobilières.

Quant aux avoirs des 3 000 noms découverts dans deux succursales à Paris de banques suisses par le ministre du Budget en utilisant des « procédés criminels », selon ce qu’a déclaré publiquement le président de l’association nationale des banquiers suisses (une personnalité aussi importante que le président de la confédération helvétique), ils ne représenteraient s’ils étaient recouvrés que 0,2 % de la dette française, un puits sans fond – ce qui n’a été dit nulle part.

Un mot encore de l’immigration, dont on connaît les conséquences graves et ruineuses – et dont il ne faut surtout pas parler. Le ministre de l’Intérieur vient d’en faire, malgré lui, la démonstration. Ayant fait une réflexion anodine relevant de l’évidence, il vient d’en être la victime, alors qu’il venait de sanctionner le préfet Girot de Langlade pour avoir lancé une boutade du même ordre. Tel est pris qui croyait prendre. Tout cela est aussi choquant que grotesque et révélateur d’une mentalité raciste en faveur de l’immigration-invasion.

Ce constat nous conduit tout naturellement à la délinquance, elle aussi, logiquement, en forte augmentation. Les violences contre les personnes et les biens ne cessent d’augmenter, en particulier contre les personnes dépositaires de l’autorité, qui ont atteint en 2008 le chiffre record de 26 177 cas recensés (le double en réalité).

En Seine St-Denis, ces violences ont augmenté de 30 % sur l’année 2008. Il est tout à fait piquant et significatif, à cet égard, que le conseiller « spécial »du président de la république, rédacteur de ses très nombreux discours, voulant prendre connaissance des réalités du 9-3, département peuplé à 90 % d’immigrés, ait failli se faire lyncher dans la voiture de police où il avait pris place. Sous une pluie de cailloux, les policiers de l’escorte ont dû faire usage de leurs fusils pour éviter le pire ! Et pourtant, on a l’impression que, pour les autorités au plus haut niveau, le but est de lutter contre les « violences policières », aussitôt sanctionnées, si bien que les forces de l’ordre, de peur d’être punies, n’osent plus rien faire. Donc, la vie est belle pour les « jeunes », dont beaucoup vivent du très lucratif commerce de la drogue.

Quant aux établissements scolaires, il serait bon que dans nos banlieues, les professeurs soient revêtus d’un gilet pare-balles.
Enfin, petite cerise sur le gâteau, 500 000 colis sont volés à la Poste chaque année.

Bref, c’est l’anarchie générale. En six mois, les cortèges syndicaux à Paris ont augmenté de 31,81 % par rapport à la même période en 2008, passant de 1116 à 1471 ( soit presque 8 par jour ! ) manifestations autorisées par la préfecture de police qui, néanmoins, reconnaît qu’elles « empoisonnent » la vie des Parisiens. Une note confidentielle de l’administration révèle que le nombre des policiers et des gendarmes blessés au cours de ces manifestations a bondi de 318 % entre janvier et mai derniers. On apprend aussi que le ministre du Bugdet, en visite amicale à la fête de l’Humanité, a failli recevoir une bouteille en pleine figure. Mais qu’allait-il faire dans cette galère ?

Au regard de ce bilan entièrement négatif et inquiétant, les discours du chef de l’État se succèdent toujours plus nombreux, en augmentation eux aussi. Enflure de la rhétorique d’un côté, dure réalité de la vie quotidienne des Français de l’autre.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, franchement, bravo pour tout ! "

Amis americains voulez-vous vraiment "ça " pour le futur de votre magnifique pays ?


****************


*** If France was told to me ... ***
My American friends, take a look at what awaits you, in the event of advanced Marxism… Look at France : it has become a real caricature of itself, of what this country used to be, come on let's say it, before the leftists came to power with Mitterrand in 1981. Since then, France never stopped tumbling down …
In this week's " Les 4 Vérités ", Lambert Christian describes France in all its current splendour, and the vast majority of the French themselves close their eyes and ears and most of all do not want anybody to tell them. BUT…


In the Kingdom of Perpetual increases


Lambert Christian - Tuesday september 22nd 2009
" In France, everything increases : taxes and social security deductions, all debts, deficits, immigration, delinquency, anarchy and ... the number of speeches.
Concerning the mandatory deductions, the Power plays with the words. The president of the republic stated on several occasions that he had not been elected to increase taxes; therefore, taxes do not increase. What increases are the "mandatory deductions", as proven by the forms for Real Estate Taxation that have just been distributed to all the French: 30% higher in Paris and it will go on! Actually, each year, the taxpayer takes out more of his/her wallet - the middle-class is pounded - and all the work of each and everyone until July 15 just feeds the Barrel of Danaïdes of the Tax Department with the amount required for the "taxes and social security deduction".

Thus, the Power doesn't care two hoots about anybody: in the last two years, a score of new taxes, the last of them being, as everybody knows, the "Carbon Tax" , a new tax, complicated to the extreme, with a guaranteed inefficiency and seemingly invented only to SCR.. the French. When one knows that French companies are subjected each year to more than 80 various taxes and fares, one should not be astonished by the increase of bankruptcies, unemployment and cases of suicide. All this of course does nothing at all to decrease the debt, a fireworks of mismanagement that doesn't date from yesterday. This debt rose in June to 1.414 billion euros, but in fact, with the commitments of the State, will topple 2000 billion euros. It progresses at a rate of 2000 euros per second.

The budget deficit doubled in one year on july 31st, when it crossed the threshold of 100 billion euros. It will be 150 billion by the end of the year, in total contradiction with the Treaty of Maastricht.
The deficit of the general plan of the social security, as for him, will rise this year to 30 billion euros, in spite of the increase in the hospital fixed rates. All that is called a financial rout, without counting the deficit of the trade balance ( 57,5 billion euros in 2008 ).


Parallel to this, one remarks an increase in the allowances of the Head of the State, 172% in October 2007 (!), as well as budget of the Elysee, which prompted an official spokeperson to state "The budget of the presidency of the republic increases, but it does not progress. " We had already heard: "The mild heart attack of the president of the republic does not have a cause. " We now have motionless movement…
We also have the continual increases of rates for electricity, gas, water and the real estate loads.
As for the assets of the 3.000 names that were discovered in two branches of Swiss banks in Paris by the Head of the Budget Department, using what the president of the national association of Swiss bankers - a personality as important as the president of the Swiss confederation- publicly qualified as "criminal processes", they would not represent - if they were to be recovered - 0,2% of the French debt, a bottomless well- which has not been mentioned anywhere.


One more word concerning immigration, of which everyone knows the grave and ruinous consequences- and which one should especially not mention. The Head of the Interior Department has just illustrated this, despite himself. Having made an alleviating reflexion concerning the obvious, he just became a victim of it, whereas he had just sanctionned the prefect Girot de Langlade for launching a joke on the same kind. It's a case of the biter being bit. All that is as shocking as grotesque and revealing of a racist mentality in favour of the immigration-invasion.

This report quite naturally leads us to delinquency which is, logically, strongly increasing. Violence against people and property never stop increasing, in particular against the Agents of the State authority, who reached in 2008 the record figure of 26.177 listed cases (double in reality).
In Seine St-Denis, these violences increased by 30% over 2008. It is extremely striking and significant, in this respect, that the "special" adviser of the president of the republic, writer of his very many speeches, wanting to assess the realities of the 93 department, populated this department with 90% of immigrants, and was nearly lynched in the police car where he had taken seat. Under a rain of stones, the police officers of his escort had to make use of their rifles to avoid the worst! And yet, one is under the impression that, for the authorities up to the highest level, the goal is to fight "police violence", sanctionned at once, so that the police force, out of fear of being punished, dares nothing anymore. Therefore, life is beautiful for the "young people", many of which live of the very lucrative drug trade.


As for the schools, it would be good if, in our suburbs, teachers started wearing bullet-proof jackets.

Lastly, small icing on the cake, 500.000 parcels are stolen at the Post office each year.

In short, it is generalized anarchy. In six months, the trade-union processions in Paris increased by 31,81% compared to the same period in 2008, going from 1116 to 1471 demonstrations (which is almost 8 per day!) authorized by the police headquarters who, nevertheless, recognize that they "poison" the life of the Parisians. A confidential note of the administration reveals that the number of police officers and gendarmes wounded during these demonstrations leaped a 318 % between last January and May. One also learned that the Head of the Bugdet Department, during a friendly visit to the Humanite festival, nearly received a bottle in his face. But what the hell was he doing there ?

Taking into consideration this entirely negative and worrying assessment, the speeches of the Head of the State follow one another at increasing pace, in increase too. Swelling of the rhetoric on one side, hard reality of the daily life of the French of the other. Mr. President, Ladies and Gentlemen, frankly, bravo for everything ! "



Dear American friends, do you really want " this " for the future of your splendid country ?



**************************

Monday, March 16, 2009

-Saint Patrick's Day-

.
























Le 17 mars c'est la fête du Saint Patron de l'Irlande. Bien sûr, aux US et dans tous les pays à forte tradition anglo-saxonne, tout le monde est Irlandais ce jour-là et porte du vert ... symbole de l'île Emeraude. Et boit de la Guiness ... beaucoup !March 17th, is the Patron Saint of Ireland. Of course, on this day in the US and anglo-saxon countries, everybody feels Irish and wears green clothing, symbol of Emerald Island. And drinks Guiness ... in quantities !
Certes les symboles de l'Irlande et de St Patrick sont archi connus allant du Trèfle au Leprechaun, en passant par la Harpe, la Croix Celtique, la Pierre de Blarney, sans oublier le Serpent et l'Arc en ciel ...
Indeed, the symbols of Ireland and of St Patrick are more than well-known, ranging from the Shamrock to the leprechaun, via the Harp, the celtic cross, the blarney stone, not forgetting the Snake and the Rainbow ...
Et la musique et les danses celtiques ici aux US, font partie de notre environnement au même titre que la musique country.
And the celtic music and dances are a part of our environment here in the US, just as the country music.
J'ai un faible pour quelques artistes irlandais, mais tout particulièrement pour l'un d'entre eux : Michael Flatley, diable bondissant fabuleux d'énergie, de légèreté, de grâce et de talent ... une Légende à lui tout seul !
I have a crush on some Irish artists, and particularly for one of them : Michael Flatley, leaping devil extraordinarily full of energy, of lightness, of grace and talent ... a Legend on his own !

Le voici dans un extrait du "Lord of the Dance" :
You can see him here in an excerpt of "Lord of the Dance" :





Et là la finale !
And here the finale !





A noter pour les Français : ici, la liste impressionnante de ses "récompenses diverses et variées".

Combien de Français connaissent Michael Flatley ?
Combien de Français, à leur époque, NE connaissaient PAS Fred Astaire ou Gene Kelly ?
N'avez-vous pas l'impression, vous les Français, qu'on vous maintient dans un "certain" vide culturel ... ?






























**************************

Saturday, January 24, 2009

-La tasse de café ou la vérité vraie ... -

.


















***


J'ai reçu ce matin par mail, cette histoire drôle qui peut faire sourire ou rire jaune ...

Que se passe-t-il lorsqu'une mouche tombe dans une tasse de café ?

Eh bien la suite dépendrait de vos tendances culturelles :

L'Italien - jette la tasse et s'en va en rage.
L'Allemand - essuie soigneusement la tasse, la stérilise et se fait une autre tasse de café.
Le Français - jette la mouche et boit le café.
Le Chinois - mange la mouche et jette le café.
Le Russe - boit le café avec la mouche : c'est un extra sans frais supplémentaires ...
L'Israélien - vend le café au français, vend la mouche au Chinois, vend la tasse à l'Italien, boit une tasse de thé et avec le bénéfice des ventes, il met au point un dispositif qui empêche les mouches de tomber dans le café.


Ah ! Mais que peut bien faire un Palestinien de son café gâché par une mouche ?
Je pensais que vous ne me le demanderiez jamais ...
Le Palestinien - accuse Israël d'avoir mis une mouche dans son café, dénonce l'agression à l'ONU, fait une demande de prêt aux Nations-Unies pour financer l'achat d'une nouvelle tasse de café, utilise l'argent pour acheter des explosifs ...

... Et ensuite il fait sauter la cafétéria où l'Italien, le Français, le Chinois, l'Allemand et le Russe sont tous en train d'expliquer à l'Israélien qu'il doit donner sa tasse de thé au Palestinien ...


****************


THE TRUE TRUTH

An old joke, really a variation on a theme, arrived in this morning’s that will provoke laughter or may force a laugh ...

What happens when a fly falls into a coffee cup ?
Well, the outcome is dependent on your cultural proclivities :


The Italian - throws the cup, breaks it, and walks away in a fit of rage.
The German - carefully washes the cup, sterilizes it and makes a new cup of coffee.
The Frenchman - takes out the fly, and drinks the coffee.
The Chinese - eats the fly and throws away the coffee.
The Russian - drinks the coffee with the fly, since it was extra with no charge.
The Israeli - sells the coffee to the Frenchman, sells the fly to the Chinese, sells the cup to the Italian, drinks a cup of tea, and uses the extra money to invent a device that prevents flies from falling into coffee.
Ah, but what does the Palestinian do with his fly infested coffee ? I thought you’d never ask …
The Palestinian blames the Israeli for the fly falling into his coffee, protests the act of aggression to the UN, takes a loan from the European Union to buy a new cup of coffee, uses the money to purchase explosives ...

... And then blows up the coffee house where the Italian, the Frenchman, the Chinese, the German and the Russian are all trying to explain to the Israeli that he should give away his cup of tea to the Palestinian.


**************************

Tuesday, January 20, 2009

Sunday, January 11, 2009

-TESTER SA VITESSE DE CONNEXION-

EXCELLENT SITE


.














Pour savoir aisément quelle est la vitesse de votre connexion à internet et communiquer ces données à votre fournisseur d'accès et de services internet, si nécessaires, allez donc sur ce site.
Et cliquez sur BEGIN TEST.


http://www.speedtest.net/


Speedtest.net teste gratuitement la vitesse de votre connexion à internet avec des serveurs localisés partout dans le monde. Comparez vos résultats avec les autres et partagez-les facilement.


****************


BROADBAND SPEED TEST

To easily get to know the speed of your internet connection and forward these data to your internet provider if needed, go to this website and click on BEGIN TEST :


http://www.speedtest.net/


Speedtest.net is a free broadband speed test with servers located all over the world. Compare your results with others and easily share them.


**************************

Monday, January 5, 2009

-EN FLORIDE, PAS A GAZA-

.















********

J'ai reçu ce document de "Act for America". Et regardez bien, ce n'est pas à Gaza que ça se passe, ce n'est pas au Liban ou au Maroc, ce n'est pas en France, ce n'est pas en Europe ... Non ! C'est ici aux US, ici en Floride. Et ce sont les mêmes ... Ecoutez bien ce qu'ils disent - tellement élémentaire que compréhensible par tout un chacun. C'est une honte !


Act for America :

"... Quand vous visionnerez la video, vous allez voir et entendre des choses qui sont offensantes, profondément dérangeantes, et franchement effrayantes. Vous allez voir des pancartes qui disent : " Envoyez une bombe nucleaire sur Israel". Vous entendrez une femme hurler aux manifestants pro-Israel " Retournez dans les fours !!" Vous entendrez des blasphèmes vulgaires. Au milieu de tout ça, vous verrez un meneur Musulman interviewé, s'exclamant qu'une fois que les gens comprendront vraiment l'Islam ils n'auront aucun autre choix sauf de l'accepter.
Et souvenez-vous que cette escalade de violence a commencé avec la rupture du cessez-le-feu du Hamas et les centaines de rockets lancées sur les quartiers résidentiels d'Israel. Ceci n'est pas aussi clair quand on se refère aux "informations" de la semaine dernière. Israël a répondu pour se défendre elle-même comme elle avait le droit de le faire."







****************

I received this document from "Act for America". And take a good look at it for this does not occur in Gaza this is not in Lebanon or Morocco, this is neither in France nor in Europe … NO ! This is right here in the US, right in Florida. And they are all the same … Listen carefully to what they say - it's so primitive, it's comprehensible by everyone). What a shame !

Act for America :

" ... When you watch the video you’ll see and hear things that are offensive, deeply disturbing, and, frankly, frightening. You’ll see signs that say “Nuke Israel.” You’ll hear a woman yell at pro-Israel demonstrators, “Go back to the ovens !!” You’ll hear vulgar profanities. In the midst of all of this you will see a Muslim leader at the demonstration being interviewed exclaiming that once people really understand Islam they will have “no choice” but to accept it.
And remember that this latest round of violence began with Hamas breaking the cease-fire and launching hundreds of rockets into residential areas of Israel. That’s not very clear from many of the news reports of the past week. Israel has responded to defend itself, as it has every right to do."


**************************