Tuesday, March 18, 2008

-Pire que les islamistes-


Cette affaire commence à faire grand bruit ici et c'est normal. Barack Obama et son pasteur le réverend Jeremiah Wright : drôle de pasteur il est vrai, à la haine de l'Amérique chevillée au coeur, au corps, aux paroles, et aux sermons. C'est effrayant que des gens dans une Eglise puissent subir un tel lavage de cerveau contre l'Amérique.

Il est IMPOSSIBLE qu'Obama n'ait pas été un tant soit peu au courant, tant une haine si envahissante est impossible à cacher : elle imprègne visiblement ce révérend noir. La haine des blancs, la haine des riches, la haine de l'Amérique, la haine de toutes les valeurs qui ont fait et qui font la belle et grande Amérique. Il demande à Dieu la damnation du pays qui lui a permis de faire des études, de s'élever dans l'échelle sociale, de dire ce qu'il veut, de faire ce qu'il désire. Drôle de parole du Christ ... Et au lieu de remercier ce pays pour tout ce qu'il lui a permis de devenir, il crache sa haine de façon effrayante et éhontée.

J'ai déjà rencontré ce même manque de "reconnaissance", chez quelqu'un que j'appréciais pourtant beaucoup et c'est Harry Belafonte. On ne peut pas dire que l'Amérique ait été particulièrement cruelle à son égard et il a la même haine quand il parle de l'Amérique. Ecoeurant !

Et on retrouve ça chez tous les nantis gauchistes de Hollywood qui crachent sur l'Amérique dès qu'ils le peuvent. C'est sûr qu'on ne peut pas demander à des acteurs, en plus, d'être intelligents ... Mais ils distillent tous cette même haine. Si les valeurs américaines, qui leur permettent de vivre en sécurité, de se remplir les poches et de pérorer contre leur pays ne leur plaisent pas, qu'ils s'en aillent, qu'ils aillent dans des pays comme la France. Et pas dans des palaces internationaux ou des quartiers résidentiels. Non la France qui coule, celle de monsieur tout le monde, où des centaines de voitures brûlent tous les soirs, où la liberté de paroles va diminuant, où la pensée unique règne, où l'assassin est mieux considéré que la victime et où l'on peut se faire tuer, mais surtout pas se défendre. Ils verraient à quoi ressemblerait l'Amérique si un jour leurs idées de gauchistes se répandaient assez pour changer leur magnifique pays.


Et la question s'est posée un moment de savoir si Barack Obama était musulman, et avait été éduqué dans une madrassa. avec tous les risques que cela comporte. Eh bien, nul besoin de madrassa, le bon révérend Wright distille les mêmes discours haineux anti-américains que les pires islamistes, les grotesques Ahmadinejad, Kadafi et autres Ben Laden americanophobes. Nul besoin de madrassa pour souhaiter les pires choses à l'Amérique, son gouvernement et ses riches blancs. Que Dieu damne l'Amérique ! souhaite-t-il.


Je crois qu'il est bon de se laver l'esprit de ce bonhomme et de sa haine et de lui répondre simplement, du plus profond du coeur, ceci :




Martina McBride



****************




WORSE THAN ISLAMISTS


This story really starts to make headlines, which is natural. Barack Obama and his Pastor, reverend Jeremiah Wright: strange kind of a Pastor really, with the hatred of America rooted deep in his heart, his body, his words, and his sermons. It's alarming how people in a Church can undergo such a brainwashing against America. It is IMPOSSIBLE that Obama wasn't at least aware of a hatred so invading that it is impossible to hide: it obviously impregnates this black reverend. The hatred of the whites, the hatred of the rich, the hatred of America, the hatred of all the values which have made and still make this beautiful and great America. He asks God to damn the country that enabled him to study, to rise in the social ladder, to say what he wishes and to do what he wants to. Strange Gospel of Christ... And instead of thanking this country for everything it enabled him to become, he spits his hatred in an alarming and shameless way.
I've already witnessed this same lack of "recognition", with somebody I appreciated very much however, I'm talking about Harry Belafonte. One cannot say that America has been particularly cruel towards him and yet he has the same hatred when he speaks about America. Sickening! And one encounters the same with all the wealthy Hollywood leftists who spit on America as soon as they can. Of course, one cannot ask actors to be intelligent too... but they all exude the same hatred. If they hate American values so much, that enable them to live in safety, to fill their pockets and to speechify against their country they detest, let them leave it, let them go to countries like France. But not to an international, luxurious hotel or a residential area. No, the France that sinks, that of Mr and Mrs Everybody, where hundreds of cars burn every night, where freedom of speach is decreasing, where political correctness reigns, where the assassin is more considered than the victim and where you can get killed but have no right to defend yourself. Then they would realize what America would look like one day if their leftist ideas were spread enough to change their splendid country.
The question arose, at one time, if Barack Obama was Muslim, and had been educated in a madrassa, with all the risks that comprises. Well, he didn't need a madrassa since the good reverend Wright distills the same heinous anti-American speeches as the worst islamist ones, the ludicrous Ahmadinejad, Khadafi and other Ben Laden americanophobes. No need for a madrassa to wish the worst things for white America, its government and its rich whities. Let God damn America ! He wishes.
I believe that it is wise to cleanse one's spirit of this bloke and his hatred and to simply answer, from the bottom of my heart, with this : ( Singer : Martina McBride )




**************************

2 comments:

spqr said...

Je découvre votre blog à partir de celui de Ruby où vous avez mis un post sur l'article Le totalitarisme de la gauche

Je met le même commentaire que sur le blog drzz, où d'effrayantes vidéos de ce "pasteur" sont diffusées, ainsi que, plus grave, celle où Obama le salue comme son "maître à penser", "un ami", "un grand leader" (4e vidéo).

Ce qui me parait le plus inquiétant dans toute cette afaire est que quelqu'un comme Obama, qui n'a pas rejeté ce "maître spirituel", en soit arrivé en position de candidat potentiel à la présidence des Etats-Unis

Ecoutant les discours incendiaires et racistes de ce "pasteur", où il cherche à dresser "les pauvres noirs" contre les "riches blancs", il m'est venue à l'idée une question (très bête, je vous l'accorde :-) à laquelle vous pourrez peut-être me répondre, étant sur place aux Etats-Unis :

- les riches noirs sont-ils devenus blancs ?
- les pauvres blancs sont-ils devenus noirs ?

On trouve maintenant ici l'ancienne page "Testimonials" d'Obama : Faith Testimonials sauvegardez-le avant qu'il ne disparaisse aussi.

Ce "pasteur" y figure en toute première place sur la liste des Testimonials.

Cf. sur le site d'Obama : A More Perfect Union

il semble sur la défensive au sujet de ce pasteur, dit qu'il condamne ses discours (tout d'un coup, au bout de 20 ans ?) mais écrit tout de même : "And this helps explain, perhaps, my relationship with Reverend Wright. As imperfect as he may be, he has been like family to me. He strengthened my faith, officiated my wedding, and baptized my children. Not once in my conversations with him have I heard him talk about any ethnic group in derogatory terms, or treat whites with whom he interacted with anything but courtesy and respect. He contains within him the contradictions – the good and the bad – of the community that he has served diligently for so many years."

Amethyste said...

La liberté entr'autre de parole n'est pas un vain mot aux US, et visiblement le révérend Wright a le droit de dire ce qu'il veut. Obama a aussi tout-à-fait le droit d'être arrivé en position de candidat à la Présidence des Etats-Unis. Le problème c'est le sentiment de haine qui sort en continu des lèvres du révérend et qu'il est impossible qu'Obama n'ait pas décelé. Et à quoi il ne répond jamais.
Beaucoup de noirs sont racistes, anti-blancs, aux US, et c'est ceux qu'on entend le plus et beaucoup sont des gens aimables et de bonne volonté.
Et certains savent bien quelles sont les solutions des problèmes des noirs à la traine, comme le préconise l'extraordinaire Bill Cosby. Mais c'est toujours difficile à entendre pour ceux qui manient la victimisation comme excuse et réponse à tous les maux ...
Et franchement à tout vous dire, je ne vais guère sur les sites d'Obama qui ne m'intéressent pas, je l'ai entendu une fois et je connais son programme. Il s'apparenterait assez à ce que vous avez en France avec le mélange gauchiste PS-UMP. Je préfère et de loin me délecter de ce que préconise John McCain et vous pouvez en faire autant. C'est là :
http://www.johnmccain.com/