Saturday, March 31, 2007

Le Texas dans la Presidentielle francaise


C'est délicieux ! Alors que la campagne présidentielle en France, bat son plein, que les candidats parcourent l'hexagone en long, en large et en travers, que les quelques départements d'Outre-mer qui nous restent, sont caressés dans le sens du poil, on se demande bien où sont passés ... les colleurs d'affiche. Vous savez ! Ces colleurs d'affiche, dévoués corps et âme à la cause, qui naissaient en même temps que toute campagne présidentielle, législative, cantonale ou municipale, et qui mouraient en même temps qu'elle. Leur tâche, généralement nocturne, consistait essentiellement à coller les affiches ou autres affichettes, de "leur" candidat, partout où c'était possible, mais SURTOUT à recouvrir ou à décoller celles fraîchement posées du candidat opposé. Ce qui bien sûr, quand la première équipe revenait sur ses pas, donnait l'occasion, aux uns et aux autres d'échanger en douce, et je ne dis pas "en douceur", quelques chataignes bien senties pour montrer et démontrer que "son" candidat était le meilleur, avec plaies et bosses à la clé. Quelquefois même un petit mort par çi par là, quand l'échange tournait au fratricide.

Eh bien ce "bon vieux temps-là" est fini et bien fini. Et la faute à qui, me direz-vous ? Mais enfin ! comme toujours ! Bon sang mais c'est bien sûr ! Aux A-mé-ri-cains. Pardi !
Eh oui, depuis 2002, les partis doivent coller leurs affiches officielles de campagne, sur des panneaux métalliques installés devant les bureaux de vote. Et ils peuvent, soit mobiliser leurs militants donc des bénévoles, soit faire appel à des professionnels de l'affichage.
Quand on connait la mentalité française actuelle qui "adoooore" l'effort, surtout non rémunéré, ( plus fainéant qu'un français tu meurs ), des bénévoles, les partis politiques n'en trouvent plus beaucoup.

Et ça va profiter à qui, ce manque "de bravitude et de motivitude" ? Je vous le donne en mille. A nos amis américains, et en plus à des Texans, et je trouve ça absolument délicieux ! Vive le Texas !
A la grande satisfaction de Clear Channel France, qui vient de décrocher ce marché juteux, avec environ 1 million d'affiches à coller, soit une grande et une petite pour chaque candidat, devant chacun des 85.000 bureaux de vote, ce sont trois millions d'euros que va empocher la filiale de l'entreprise texane, basée à San Antonio.
Le tout pour environ huit jours de travail pour le millier de " colleurs " qui sera mobilisé par Clear Channel, à partir du lundi 9 avril 00H00, début de la campagne officielle.
Paradoxalement, le groupe américain était seul en lice pour ce marché. Aucun des autres groupes spécialisés dans l'affichage publicitaire, le Français JCDecaux ou l'Américain Viacom, ne s'étaient mis sur les rangs.

Et savez-vous qui confirme cette information : José Bové ce nazillon d'extrême-gauche, ce chantre de l'ultra-communisme, de l'ultra-altermondialisme, le casseur de Mac Do et le destructeur à tout va du travail d'autrui, en particulier les champs de maïs transgénique. Que c'est drôle ! Que c'est drôle !
Avec 100% des candidats dans son portefeuille, le groupe américain est aujourd'hui en situation de monopole.
Jean-Marie Le Pen, Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, Dominique Voynet, José Bové, Arlette Laguiller et les autres : de l'extrême droite à l'extrême gauche, Clear Channel s'est engagé à "coller professionnellement. Et tous les partis ont l'assurance d'être collés dans les mêmes conditions, sans jugement de valeur".

Quand on connait l'esprit français et qu'on voit ça de loin, c'est d'une drôlerie incommensurable ...!


************


TEXAS INVOLVED IN THE FRENCH PRESIDENTIAL ELECTIONS


This is simply delightful ! In the midst of the French Presidential campaign, with candidates roaming across the country in each and every direction possible, when the few Overseas Departments need to be flattered, one has to wonder where on earth ... the billstickers have gone. You know, the billstickers ! The people dedicated body and soul to the Cause, who are born at the time the campaign starts, wether it be a presidential, legislative, cantonal or municipal one, and who die with it. Their usually nocturnal task consisted mainly of gluing posters and other placards, displaying "their" candidate wherever it was possible. But MOST OF ALL, to cover up or to tear appart the opposite candidate's freshly glued posters. Which could create quite a commotion obviously, when the first team retraced its' steps and gave everybody the opportunity to exchange some hard words the hard way, albeit behind the screens, and some well landed blows to be used to demonstrate that "your" candidate was the best, with the bruises and bults to prove it. From time to time even a little dead here and there, when the argument turned to fratricide.

Well, those "good old days" are dead and gone. And guess who's to blame for it all ? Well, like always, you shoud have guessed it, the A-Me-Ri-Cans ! Naturally !
Yeah well, since 2002, the political parties must glue their official posters on the metal posts placed in front of the polling stations. And they have the choice to either enlist their militants i.e volunteers, or use the services of a professional displaying company. When you know the French mentality of these days, people who are just "dying" to make an effort, especially when they're not retributed ( no living person is lazier than a Frenchman ), no wonder the political parties don't find volunteers anymore.

And who is going to profit from this lack of "braveness" (altered form of bravery) or "motivateness" (altered form of motivation) ? Our american friends of course. Even better, Americans from Texas, and I find that utterly hilarious and delightful ! Hail to Texas !
To the great satisfaction of Clear Channel France, who just won this juicy business, with about 1 million of posters to glue, i.e a big and a small one of each candidate, in front of each and every of the 85.000 polling stations: that's 3 million euros that the affiliate of the Texan company, vested in San Antonio, is going put in its pocket.
That for about 8 days of work, the thousand of billstickers which will be gathered by Clear cannel, from monday April 9th at 00h00 on, starting time of the official campaign.
Strangely, the American company had no competitors on this market. None of the other groups specialized in advertisement display, the French JCDecaux or the American Viacom, had made a offer.

And guess who is confirming this information: Jose Bove, this extreme left "nazillon" ( little nazi ), the great defender of ultra-communism, of ultra-globalization, the Mc donalds breaker and destroyer of other people's work, especially the French fields of transgenic corn. How exhilarating this is ! How exhilarating !
With a 100% of the candidates in its portfolio, the American group today holds a monopoly. For Jean-Marie Le Pen, Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, Dominique Voynet, José Bové, Arlette Laguiller and the others : from extreme-right to extreme-left, Clear channel has committed itself to "professionnally glue. And all political parties can rest assured they will be glued under the same condition, without any judgment of values".

When you are familiar with the French spirit, and you witness this from afar, it's incommensurably funny !


**************************

Friday, March 30, 2007

George W Bush ne manque pas d'humour ...



-GEORGE W BUSH DOESN'T LACK HUMOR-

Et c'est le moins qu'on puisse dire.

Comme chaque année a eu lieu à Washington la Soirée de gala Annuelle de l'Association des Correspondants de Presse de la Radio et de la Télévision. Et le President des Etats-Unis ainsi qu'un grand nombre de personnalités du monde politique, de tout bord, des humoristes, des journalistes et leurs invités y assistaient.
On voit là GWB arriver en tant qu'invité à ce dîner, qui se tenait dans un Hotel de Washington.
And it is the least which one can say.

Just like every year, the official reception evening of the Association of the Press, Radio and Television Correspondents was held in Washington. And the President of the United States as well as a great number of personalities of both aisles of the political world, as well as humorists, journalists and their guests were invited to attend it.
Here you can see GWB arriving as a guest to this dinner, which was hosted in a Washington hotel.

Nous sommes habitués ici aux US, à voir à la télévision, le Président Bush plaisanter avec les journalistes, de façon souvent très drôle. C'est sûr que ce n'est pas en France qu'on vous montrera ces passages : censure oblige ! Si en plus, ce sacré Américain devenait sympathique et séduisant, alors que les politiciens français à droite comme à gauche, comptent bien sur la haine de l'Amérique pour réunir et cimenter la grande masse française si disparate. Vous n'imaginez pas !
En tout cas ici, on profite de ce côté tellement agréable et décontracté et charmeur de l'humour américain et qu'on sent tellement présent chez notre W.Bush.
We are accustomed here in the US, to see President Bush joke with journalists, on television, often in a very funny way. Of course, you'll never be able to see those moments on television in France: it's censored ! Moreover, just imagine this one-of-a-kind American becoming sympathetic and attractive to the French public, in a country where the politicians from right-to left-wing rely on the hatred of America to cement the ever more disparate French people. No way !
In any case, here, one can enjoy this O so pleasant, relaxed and charming side of American humor, so present in the personality of our W.Bush.


Moment de gravité pour l'hymne américain, la main sur le coeur.
Grave moment for the American anthem, hand on the heart.






Mais lors de cette soirée, où se sont succédés plusieurs intervenants, le Président a fait un discours, l'air très sérieux, mais en multipliant les bons mots, la satire, et en se moquant de lui-même et de son équipe.

" ... Il y a un an, ma cote de popularité était de 30 et quelques pour cent, ma candidate pour la Cour suprême venait juste de se retirer et mon vice-président avait tiré sur quelqu'un, ... " a-t-il rappelé , évoquant notamment un accident de chasse qui avait impliqué Dick Cheney.

"... Ah! c'était le bon vieux temps ", a-t-il ironisé, sous les bravos et les applaudissements.
Notant l'absence de son vice-président, M. Bush a poursuivi son exercice de dérision: "... Il a eu quelques semaines difficiles ... Il a déclaré qu'il partait en vacances en
Afghanistan, où il est apprécié...".
Certes il faut rappeler qu'au cours de cette visite de Dick Cheney en Afghanistan, une bombe avait explosé devant la base militaire américaine où il se trouvait, sans le mettre le moins du monde en danger. Mais dans la salle, les participants était morts de rire.

During this evening, where several speakers followed one another, the President made a speech, with a very serious air, in which he multiplied witty remarks, satire, while making fun of himself and his team.

"... One year ago, my popularity rate was 30 percent something, my candidate for the supreme Court had just been withdrawn and my Vice-President had shot somebody... ", he recalled, evoking the hunting accident which involved Dick Cheney.

"... Ah! Those were the good old days ", he added ironically, through the cheers and applause. Noting the absence of his vice-president, Mr. Bush continued his exercise of derision: "... He had a few difficult weeks... He told me he'd take a holiday in Afghanistan, where he is much appreciated... ". It might be noted that during Mr. Cheney's visit to in Afghanistan, a bomb had exploded in front of the American military base where he was, without endangering him at all. But in the room, the participants were dying of laughter.



Faisant allusion à son avenir après son départ de la Maison Blanche, M. Bush a imaginé qu'il pourrait suivre l'exemple du précédent Président Bill Clinton et écrire ses "mémoires".
"Je pense à quelque chose de vraiment amusant et original pour les miennes, ... peut-être un livre avec des images qui se déplient..."

Referring to his future after his departure of the White House, Mr. Bush imagined that he could imitate the preceding President, Bill Clinton, and write his "memories". "I think of something really amusing and original for mine... perhaps a book with images which can unfold..."

Mais là où il a fait un triomphe c'est quand, abordant le sujet "Barack Obama", un des prétendants à l'investiture Démocrate pour la présidentielle de 2008, ( Barack Obama s'est en effet décrété le premier noir à prétendre à la Présidence, ce qui est quelque peu inexact, car il a dû légèrement oublier Jesse Jackson en 1984 et 1988, mais bon ... ), George Bush a remarqué que le sénateur n' était pas là, faisant mine de le chercher dans la salle remplie de journalistes de l'audiovisuel. " Pas assez de journalistes ! ", a-t-il lancé en guise d'explication, faisant allusion au goût immodéré de Obama à se mettre en avant et à rechercher la presse et les photographes ... La salle morte de rire n'a pas été avare d'acclamations, d'applaudissements et de bravos.

But where he triumphed was when, tackling the " Barack Obama" subject, one of the candidates to the Democrat representative for the presidential elections of 2008 ( Barack Obama indeed claimed to be the first black American to run for President, which is somewhat inaccurate unless you forget about Jesse Jackson in 1984 and 1988 ...), George Bush noticed that the senator was not present, pretending to seek him in a room filled with media journalists. " Not enough journalists ! ", he remarked as if searching for an explanation, referring to Obama's immoderate taste for getting noticed and seeking for the press and the photographers. The guests were dying of laughter, not shy of acclamation, applause and cheers.


Des humoristes de la télévision américaine ont également égayé la soirée en persuadant notamment un des proches collaborateurs de M. Bush, Karl Rove, de participer à un rap endiablé et improvisé. Ce qu'il a fait sans trop se faire prier ...

Humorists of American television also brightened the evening by persuading one of the President's close collaborator, Mr. Karl Rove, to take part in an improvised and frenetic rap. Which he did without needing too much persuasion ...




Karl Rove dans ses oeuvres ... Karl Rove at work......



... Et W. avec Nancy Pelosi, lui parlant à l'oreille. Comme il a l'air ravi Bushie !

... And W. with Nancy Pelosi, whispering to his ear. O how delighted Bushie seems !



Donc grand mélange de politique et d'humour. Et moments drôles, qui font oublier un temps que les troupes américaines, gloire à elles, sont en train de se battre, une fois encore, pour que vive l'Occident. Et de payer un lourd tribut à cette lourde tâche.

Qu'elles en soient remerciées ici, du fond du coeur !
Thus a large mix of politics and humour. And funny moments, which make us forget for a while that there are American troops, God bless them and Hail to them, fighting once again for the survival of Western civilization. And they pay a heavy price because of this heavy task.

Let us thank them here, from the deepest of our heart!


**************************

Wednesday, March 28, 2007

Quelques perles de profs ...



Et pour sourire un peu, qui a dit que les professeurs n'avaient pas le sens de l'humour ?

Voici quelques perles de bulletins scolaires, trouvées sur des bulletins et écrites par des profs, à propos d'élèves plus vrais que nature ....



"A touché le fond mais creuse encore ..."

"En nette progression vers le zéro absolu ! "

"A les prétentions d'un cheval de course et les résultats ... d'un âne."

"Participe beaucoup ... à la bonne ambiance de la classe."

"Se retourne parfois ... pour regarder le tableau."

"Ensemble bien terne, élève peu lumineux."

"Élève brillant ... par son absence."

"Dort en cours, sur le clavier ou le tapis de la souris, selon l'urgence."

"Ne se réveille que pour boire son café à l'intercours."

"Des progrès, mais toujours nul."

"L'apathie a un visage."

"Sèche parfois le café pour venir en cours."

"Un vrai touriste aurait au moins pris des photos."

"En forme pour les vacances."

"Tout comme son acolyte William, plonge inexorablement dans les profondeurs de la nullité."

"Fait preuve d'un absentéisme zélé."

"Fait des efforts désespérés ... pour se rapprocher de la fenêtre."

"Hiberne ... probablement."

"Printemps arrivé, toujours pas réveillé."

"Elle mâche...elle parle, ...elle mâche...elle parle."

Sur un bulletin de terminale - "Sait lire, saura bientôt écrire."

..../


************


SOME TEACHER'S BEAUTIFUL INSIGHTS ...

For starters, who said teachers don't have a sense of humour ? Here are some errors found on pupils' tests, collected by teachers from very real pupils ...

" Hit the bottom... but is still digging"
"True improvement...towards absolute zero"
"Has the pretention of a race horse...and the results of a donkey"
"Participates a lot...to the good class ambiance"
"Does turn himself sometimes...to watch the board"
"Very plain work, pupil's not a light"
"Outstanding pupil...for his absence"
"Sleeps during classes, on the keyboard or on the mouse pad, depending on the emergency"
"Does wake up but only to drink coffee, during class change"
"Some improvements, but overall just as unable"
"So finally we found a face for apathy"
"Sometimes deserts the coffee shop to come to class"
"A real tourist would at least have taken some pictures"
"In very good shape for the holidays"
"Just like his colleague William, inexorably diving towards the depths of mediocrity"
"Is zealous about not being there"
"Makes desperate efforts ... to get closer to the window."
"Probably hibernating"
"Spring has come ... still not awake"
"She chews ... then talks ... then chews ...then talks"
On a senior's marks form: "Knows how to read, might be able to write soon"



**************************

Tuesday, March 27, 2007

SKYWALK ou un chemin dans les nuages ...




La legende dit que c'est à cet endroit, au-dessus du Grand Canyon qu'un garçon s'est transformé en aigle, et s'est envolé vers le ciel ...

C'est là, en Arizona, que les indiens Hualapai ont demandé que soit construit au bord de l'à-pic de 1220 mètres, au-dessus du fleuve Colorado, un ouvrage qui tient du miracle : un véritable "pont dans le ciel". Il est accroché à Eagle Point, endroit sacré et chargé de légende pour les Indiens. Ils considèrent que c'est de leur devoir de partager cet endroit à la fois très spirituel et très puissant avec le reste du monde. D'autres Indiens pensent que cette terre sacrée va être dérangée ... mais acceptent déjà avec une certaine aménité les futures retombées liées au tourisme.





C'est l'architecte David Jin, le maitre d'oeuvre de ce promontoire, tout de transparence. Et admirez le paysage. Grandiose !
C'est magnifique, mais je ne peux pas dire que j'irais y faire du saut à l'élastique ...



************


SKYWALK ... or a pathway through the clouds

According to the legend, it is said that at that place precisely, above the Grand Canyon, a boy turned into an Eagle and flew up in the skies ...
It is here, in Arizona, that the Hualapai Indians have asked that be built above the 1220 meters cliff, above the Colorado river, a building that is miraculous : a true "bridge in the sky". It is nested right at Eagle Point, a sacred place filled with legends for the Indians. They consider it their duty to share this very spiritual and very powerful place, with the rest of the world. Other Indians think that this sacred ground will be disturbed ... but they already accept the future financial linked to tourism compensations .
David Jim is the architect and foreman of this scenery balcony, built in transparence.
And admire the landscape. Imposing !
It is beautiful, but I probably won't be bungee jumping there ...


**************************

Monday, March 26, 2007

Les symboles des Etats-Unis

.

La nation américaine, comme les autres nations du monde, est le fruit de l'assemblage, de l'intégration, de l'assimilation de populations, de territoires, de cultures différentes. C'est ainsi qu'une nation se construit.
Et pour cimenter et fédérer tous ces éléments souvent disparates, quoi de mieux que des symboles en général faciles à reconnaitre, et que tous saluent et respectent.

Et de très loin le plus important, le plus brandi et le plus profondément enfoui au coeur du peuple : son drapeau.

Et aux Etats-Unis ce ne sont pas les drapeaux qui manquent et je dois dire que j'adore voir ces immenses bannières, avec étoiles et rayures, flotter partout, proclamer partout qu'on se trouve en terre américaine. Quand on aime vraiment ce pays, c'est un véritable bonheur. On sait qu'on est en terre de Courage avec un grand C et de Liberté avec un grand L.

Et le drapeau des Etats-Unis d'Amérique, ce "Stars and Stripes", cette "Star Spangled Banner", devenu le titre de l'hymne national américain ou "the Old Glory", c'est le drapeau des USA dans sa version actuelle, où l'on retrouve :
- Les 13 bandes rouges et blanches, qui symbolisent les premières colonies de la côte Est, qui se sont révoltées contre l'Angleterre ( il n'y en avait que 13 à l'origine, le reste du territoire étant encore sauvage et inexploré en grande partie ).
- Les 50 étoiles sur fond bleu, qui représentent les 50 Etats qui se sont créés au fur et à mesure, après l'indépendance de 1776.

Et ne nous y trompons pas, c'est notre ENNEMI, celui qui ne respecte pas notre drapeau !

Associé au drapeau, l'hymne national le "Star Spangled Banner" :






Pour les autres symboles des US, ils résultent en général de faits historiques marquants ou de caractéristiques ou d'objets usuels de certains éléments de la population. Et ils évoluent dans le temps ...


Pour les US, de nombreux symboles évoquent immédiatement cette grande contrée.





Symbole de la beauté, de la force et du prestige, cet aigle on ne le trouve plus, dit-on qu'en Alaska et en Floride. Il se trouve sur l'écusson de la Fédération US. A noter que Bald en l'occurence ne signifie pas  Chauve mais Blanc en anglais ancien.







Cadeau de la France pour marquer le centenaire de la liberté des Américains conquise sur l'Angleterre en 1776.
Et de tous ces symboles que personnellement je chéris profondément, notre Lady Liberty est de loin celui que je préfère.








Personnage imaginaire qui tient son nom des initiales U.S. (United States) marquées sur les produits exportés.







Cloche qui sonna le vote de l'Indépendance en 1776. Elle se trouve à Philadelphie.
Je voudrais rendre un hommage
à
Patrick Daudon, qui nous a quittés et qui avait beaucoup oeuvré pour qu'aboutisse le projet de la Normandy Liberty Bell.







Symbole de l'Américain à la conquête des terres vierges de l'Ouest - the western territory -
Ce gardien de troupeau de vaches se déplace désormais aussi en quad, en pick-up truck, et en hélicoptère !








Premiers occupants des terres d'Amérique du Nord, ils constituent les peuples autochtones ou les peuples natifs, constitués de toutes les tribus Navajos, Apaches et autres Sioux ... etc





  • Le bison


L'animal sauvage par excellence dans l'Ouest, avec Buffalo Bill qui fut un de ses plus illustres chasseurs. Mais sa chasse effrénée à la fin du XIXe siècle, ajoutée aux épidémies de brucellose importée d'Europe, a failli mener à la disparition complète de cette espèce, devenue depuis une espèce protégée.





  • Le Stetson


Ce chapeau de cow-boy symbolise aujourd'hui les valeurs de fierté de la conquête de l'Ouest dans l'Amérique profonde ... et le Texan dans toute sa splendeur. Et notre cher W.






  • L'éléphant


Qui représente le Parti Républicain.






  • L'âne


Qui représente le Parti Démocrate.






  • La batte de base-ball :


Le sport national.






************





AMERICAN SYMBOLS



The American nation, like all nations worldwide, is a product of the assembly, integration and assimilation of different populations, territories and cultures. This is how a nation is built.
And to cement and federate all these - often disparate - elements, what better than to use symbols, generally easy to recognize, that each and everyone greets and respects ?

And by far the most important, the most brandished and the most deeply rooted in the heart of the people: its flag.
And in the United States, you just can't miss flags and I have to say I just love seeing those huge banners, loaded with stars and stripes, floating everywhere, declaring everywhere that you are on American ground. When one really appreciates this country, it is a genuine blessing. You know you're in a land of Courage and Freedom with capital C and F respectively.

And the flag of the United States of America, the "Stars and Stripes", the "Star Spangled Banner", having become the title of the American National Anthem, also known as "Old Glory", is the flag of the USA in its current version with :
- 13 red and white stripes which symbolize the first colonies of the East coast, which revolted against England ( there were only 13 in the beginning, the remainder being mainly still wild and unexplored territory at that time )
- 50 stars on a blue background which represent the 50 States which were created progressively, after the independence in 1776.
And let us make no mistake here : he/she who does not respect our flag, is our ENEMY !

Associated to the flag, the national anthem the "Star Spangled Banner".


The other american symbols generally result from outstanding historical facts or characteristics and usual objects of specific parts of the the population. And these evolve in time...

For the US, many symbols directly evoke this great region.




  • The bald or white headed Eagle
    Symbol of beauty, strength and prestige, this eagle which can only found be in Alaska and Florida these days. He is represented on the heraldry of the US Federation.
  • The Statue of Liberty
    Gift from France to commemorate the century of the freedom the Americans conquered over England in 1776. And of all those symbols that I personally cherish deeply, Lady Liberty is by far my favorite.
  • Uncle Sam
    Imaginary character whose name derived from the initials "U.S". (United States), displayed on exported products.
  • The Bell of Freedom or Liberty Bell
    The bell that tolled for the vote for Independence in 1776. It remains in Philadelphia.
    I would like to pay a tribute to
    Patrick Daudon, who passed away recently and who had worked tremendously in order for the project "Normandy Liberty Bell to succeed.
  • The Cow-boy
    Symbol of the American conquest of the virgin lands of the West - the western territory - This guardian of herd of cows nowadays moves in a quad, a sound-blaring pick-up truck or even a helicopter !
  • Indians
    First humans on the grounds of North America, they constitute the native people : Navajos, Apaches, Sioux ... etc
  • The bison
    The best wildlife representative of the West, with Buffalo Bill, one of its most famous hunters. But the unrestrained hunting of this animal, towards the end of the XIXth century, as well as the epidemics of brucellosis, imported from Europe, almost completely wiped out this species, which has since become a protected species.
  • StetsonThis cow-boy hat symbolizes today the values of pride in the conquest of the West in grassroot America ... and for the traditional representative Texan. And our beloved W.
  • The Elephant : Represents the Republican Party.
  • The Donkey : Represents the Democratic Party.
  • Baseball bat : The national sport.



**************************

Friday, March 23, 2007

Cornemuse vous avez dit cornemuse ?

Je sais, tout le monde n'aime pas forcément la cornemuse. Pour ma part, je fais partie des inconditionnels.
Inconditionnelle je suis, de ce son étiré, lancinant, qui fait frissonner et parfois, littéralement vibrer les nerfs, ce son évocateur pourtant, de landes et d'elfes, de danses et de tambours, de tartans et de traditions, compagnon gémissant des épousailles et des enterrements.
Musique capable de nous émouvoir et de nous effleurer l'âme comme le bouleversant "Amazing grace" ou de devenir bondissante d'allégresse, et virevoltante et légère comme dans les danses des Highlands ou la jig irlandaise.


Et prenant pour modèle cette cornemuse, cet instrument si particulier avec son sac, véritable réservoir d'air, qui permet à l'instrumentiste de reprendre sa respiration sans que le son ne s'arrête, savez-vous ce que des chercheurs ont fait ?

Cherchez bien ! Vous ne trouvez pas ?

Eh bien, ils ont fait un robot. Oui ils ont créé le Robot "Cornemuse".
Et je trouve ça époustouflant ! Mais où vont-ils chercher des idées pareilles ?

C'est un groupe de scientifiques et d'étudiants du Carnegie Mellon University ( CMU ) de Pittsburgh en Pennsylvanie, qui a construit ce robot surnommé Mc Blare, capable non seulement de jouer des airs engrangés dans sa mémoire, mais surtout il peut "entendre" des mélodies nouvelles, les mémoriser, puis les restituer en son de cornemuse.
Quant au design, Mc Blare ( R.Mc Blare comme dirait Asimov ), va bien sûr arborer le traditionnel tartan écossais vert et rouge.

Le voici, Mc Blare dans toute sa splendeur.

.

Quelle inventivité tout de même ! Quelle créativité !
Et si vous voulez écouter son timbre, c'est !

Et permettez-moi de partager inconditionnellement l'avis de Théophile Gautier : ... " Sans le son d'une cornemuse, la vie serait une erreur"

************
BAGPIPE, DID YOU SAY BAGPIPE ?
Yes I know, not everyone likes the sound of bagpipe. I myself am one big fan.
I, unconditionnally, love that stretched, yearning sound that gives the shivers and sometimes actually makes my nerves vibrate, that sound reminding us of the land and elves, danses and drums, tartans and traditions, moaning companion of weddings and funerals.
Music able to touch us and stroke our soul like the upsetting "Amazing Grace" or make us jump with joy, circling and light as dances of the Highlands or the Irish jig.

Well, using this bagpipe as a model, this particular instrument with its bag, a genuine air pouch that allows the player to catch his/her breath without interrupting the sound, could you guess what some researchers did ?
Search a bit more…you can't find what ?
Well they built a robot. Yes, they designed the "BagPipe robot" ! And I am flabbergasted ! Where on earth do you get such an idea ?
It's a group of scientists and students from Carnegie Mellon University ( CMU ) of Pittsburgh, Pennsylvania, who built this robot dubbed McBlare, able to play tunes stocked in his memory but even more able to "hear" new melodies, memorize them and replay them with his bagpipe. Concerning its design, Mc Blare ( R.Mc Blare as Asimov would say ), will of course proudly display the traditional green and red Scottish tartan.
So here is the magnificent Mc Blare : ( picture )
How inventive, don't you think ? How creative !
And if you want to hear his tone, you can : here !
And please allow me to unconditionnally share Theophile Gautier's opinion: "Without the sound of a bagpipe, life would be a mistake"

**************************

Wednesday, March 21, 2007

Une découverte : les Ragdolls

Etonnante découverte, en cherchant sur internet, pour un enfant, un site de poupée-chiffon "ragdoll" en anglais, c'est tout autre chose que j'ai ramenée : une race de chat inconnue pour moi jusqu'alors, le Ragdoll.
Merveille de chat, à l'état pur, pour lequel on peut immédiatement "tomber en amour" comme disent les Canadiens, tant le pouvoir de séduction de ce chat est intense.

Je ne connaissais pas du tout.


A DISCOVERY : THE RAGDOLL CAT

I was astonished to discover, while searching the internet for a child's toy, "English ragdoll", something completely different : a hitherto unknown to me cat breed,the Ragdoll.
It's a marvel of a cat, the pure spirit of a cat, to which one can immediately "fall to love" as Canadians say. That's how intense the seduction ability of htis breed is.

I did not know them at all.




Renseignements pris, je sais maintenant que, en Californie, dans les années soixante, c'est une femme Ann Baker qui est à l'origine de cette race, avec une chatte d'aspect angora : Joséphine. Beaucoup "d'histoires" sont racontées concernant l'origine des ragdolls, y compris une origine extra-terrestre ...
After having searched the internet, I learned that in California, in the Sixties, a woman named Ann Baker created the breed with a female angora like cat named Joséphine. Many stories are told concerning the origin of ragdolls, some including an alien one...

Ce qui est sûr, c'est que beaucoup de croisements sélectifs ont dû être faits au départ, pendant plusieurs années, pour "fixer" certains traits caractéristiques de cette race, tels que le caractère étonnamment placide, une grande taille, je crois même que c'est le plus grand chat domestique qui existe, une grande docilité, totalement non agressif et pacifique, chat lourd, il est MOU, lorsqu'on le prend dans les bras, il est complètement relaxe, il se laisse aller totalement comme "une poupée de chiffon" ... d'où son nom, et il a les yeux toujours bleu intense, et la fourrure mi-longue et colourpoint avec une longue queue en panache.

What one can be certain of is that many selective crossings had to be carried out at the beginning, for several years, in order to "settle" certain characteristic traits of this breed, such as the surprisingly placid character or the big size. I even believe the ragdoll is the largest existing domestic cat, with a great docility, a completely nonaggressive and peaceful behaviour, a heavy yet very soft cat which, when taken in one's arms, is completely relaxed and "SOFT", like the ragdoll puppet he was named for ... his eyes always a deep blue, intense, and the semi-long fur and long plume-like tail.



Très doux et affectueux, très fidèle à son maître, il ne sort jamais les griffes et se laisse manipuler à l'infini.
C'est une véritable peluche vivante. Et une merveille !

Very soft and affectionate, very faithful to his/her Master, it never sets out its claws and lets himself being handled ad infinitum.
It is a true live cuddly toy. What a marvel !





.
**************************

Tuesday, March 20, 2007

Et la forme fut !



Etonnant et "impressionnant" ce drôle d'engin !
Qu'est-ce donc ? Eh bien, c'est la première imprimante 3D domestique. C'est-à-dire, pas pour l'industrie, mais pour vous et pour moi.
3D ça veut dire qu'elle "imprime" en volume.



.
Son principe ?
Après la sélection de l'objet à imprimer, de la résine liquide, installée dans une cuve, est frappée plusieurs fois par un rayon laser qui dessine les contours et les détails de l'objet.
En sortant petit-à-petit à l'air libre, cette résine durcie par le contact laser, devient stable et solide. L'objet EST CREE.
La précision est au millimètre près et la durée d'impression de quelques heures.
C'est la V-Flash créée par 3D Systems. Elle est volumineuse certes, avec ses 65 cms de côté, mais elle est capable de matérialiser des objets de 17 x 22 x 20 cms. Et sortira cet été.
On n'a pas encore idée je pense, de tout ce que cela va impliquer et des répercussions que ce genre d'imprimante pourra bien entrainer.
Sûr qu'elle ne sera probablement pas encore à la portée de toutes les bourses, mais je trouve l'invention assez bluffante !


************


LET FORM BE ...

Astonishing and ..."impressing" this funny machine !
So, what is this ? Eh, well, it's the first domestic 3D printer. That is to say, not an industrial type, but for you and me.

3D stands for the fact that it "prints" volumes, in three dimensions.
How does it work?
After selecting the object to be printed, a tank of liquid resin is struck several times by a laser beam which draws up the contours and the details of the object.
After being progressively exposed to air, the resin, previoulsy hardened by the laser, becomes stable and solid. The object is CREATED.
The precision is in the range of a millimetre and the time needed for impression a few hours.


The machine is the V-flash, created by 3d Systems. While certainly bulky - 65 cms per side - it is able to materialize all objects of roughly about 17 x 22 x 20 cms. And will be available next summer.
I guess we have no clue yet as to the implications of this technology and the repercussions this kind of printer will have.
Of course it will probably not be within the range of everybody's purse, but I find the invention baffling !



**************************

Interview de l'islamologue Daniel Pipes par ResilienceTV

L'islamologue Daniel Pipes, sans doute l'intellectuel le plus captivant de sa génération tant ses analyses fouillées et percutantes sur l'islam radical et la situation géostratégique mondiale tranchent avec la désinformation et l'idéologie ambiantes, répond aux questions de Résilience TV :

The islamologist Daniel Pipes, probably the most captivating intellectual figure of his generation, whose deeply researched analyses and eye-opening strikings on radical Islam and the world's geostrategic situation completely differ from the usual misinformation and the ambient ideology, answers to ResilienceTV's questions :
.
Resiliencetv :
Ne pensez-vous pas que la présence de Jane Fonda à la manifestation contre la présence des troupes américaines en Irak renforce les islamistes ? Elle aurait pu plutôt défiler devant les ambassades d'Iran et de Syrie si elle voulait vraiment la paix ...
Don't you think that Jane Fonda's presence at the demonstrations against the presence of American troops in Iraq reinforces the islamists? They could have taken place in front of Iran's or Syria's embassies if she really wanted peace...
Daniel Pipes :
Sans aucun doute, une telle action sape l'effort de guerre de son propre pays et ne peut qu'aider l'ennemi. La dernière fois que Jane Fonda l'a fait, elle a contribué à la défaite des USA au Vietnam. Elle aurait mieux dû en effet, comme vous le suggérez, aller protester devant les ambassades de Syrie ou d'Iran.
Unquestionably, those who work against their country's war effort help the enemy. When Jane Fonda did this last time, she participated in the defeat of the United States in Vietnam. She would, as you suggest, do much better protesting the Iranian or Syrian embassies


Resiliencetv :
Plus généralement, ne croyez-vous pas que la génération de Jane Fonda a échoué à faire du monde un endroit plus agréable puisque sa conception multiculturaliste et hypercritique n'a fait qu'accroître les divisions et fragiliser la démocratie comme on le voit aujourd'hui au Royaume Uni et en Hollande ?
More generally, don't you think Jane Fonda's generation failed to make the world a better place as what it advocated, multiculturalism and hypercriticism, did nothing but increase divisions and weaken democracies, as one can witness today in the United Kingdom and in the Netherlands?
Daniel Pipes :
Comme je l'ai défendu lors de mon débat avec le maire de Londres, Ken Livinstone, le mois dernier, faire en sorte que le monde devienne de plus en plus un endroit où il fasse bon vivre passe nécessairement par la défaite de l'islam radical, ce qui implique qu'il ne prospère pas grâce à un multiculturalisme de plus en plus conciliant.
As I argued in my debate with London mayor Ken Livinstone last month, the way to making the world a better place is by defeating radical Islam, not by establishing a "get-along multiculturalism"

Resiliencetv :
N'y-a-t-il pas un vaste recyclage de l'idéologie tiersmondiste dans un millénarisme catastrophiste qui se sert par ailleurs de l'islam radical comme ultime arme pour détruire le mode de vie démocratique ?
Would you say there exists a vast recycling of third world ideology in a millenium catastrophism which uses radical Islam as an ultimate weapon to destroy the democratic way of life?
Daniel Pipes :
Oui, et comme l'a écrit l'écrivain iranien Azar Nafisi dans La Nouvelle république (en février 2003), l'islam radical .." est en réalité un phénomène moderne, de la même mouture que le fascisme et le communisme qui sont nés et ont grandi également en Occident. On peut même dire qu'il s'en inspire puisqu'il en endosse désormais autant les buts, les aspirations, que les pires formes d'endoctrinement et de dogmatisme que le marxisme a emprunté au religieux. Les principaux leaders de l'islam radical sont ainsi tout autant influencés par Lénine, Sartre, Staline, Fanon, qu'ils le sont par leur Prophète ".
Yes, as the Iranian author Azar Nafisi wrote in The New Republic in February 2003, radical Islam ..."is a modern phenomenon, in the same way that fascism and communism, both products of the West, are modern. It takes its language, goals, and aspirations as much from the crassest forms of Marxism as it does from religion. Its leaders are as influenced by Lenin, Sartre, Stalin, and Fanon as they are by the Prophet."

Resiliencetv :
La montée de l'islamisme radical n'est-elle pas également liée au fait que le mode de vie démocratique est en crise ?
En un mot, le mode de vie démocratique n'est-il pas en fin de compte victime de son succès : place prépondérante des media, énorme quantité d'informations sans la réflexion qui va avec ... etc ?
Don't you think the rise of radical Islamism is linked to a crisis in the democratic way of life ? In other words, could the democratic way of life fall victim to its own success : way too important place for the media, enormous quantity of information without the corresponding analysis ?
Daniel Pipes :
La grande faiblesse de l'Occident, comme Jean-François Revel l'a déjà indiqué, quelques dizaines années auparavant, consiste en cette haine de soi qui va jusqu'à rejeter les fondations philosophiques, économiques, et politiques qui ont permis l'émergence de la civilisation occidentale.
Espérons que les porteurs d'une telle haine soient isolés et neutralisés, même s' il est à craindre qu'un tel confinement reste toujours provisoire.
The great weakness of the West, as Jean-François Revel pointed out decades ago, are those elements which hate the philosophical, economic, and political foundations of their own countries. One can only hope that this element will eventually be isolated and ignored, but this is by no means assured.

Resiliencetv :
Pensez-vous qu'il faille vraiment empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire ? Ne vaudrait-il pas mieux attendre qu'il le possède pour mieux le dénoncer ?
Do you think that it is really necessary to prevent Iran from obtaining the nuclear weapon? Wouldn't it be better to wait that it possesses it to be better able to fight it?
Daniel Pipes :
J'espère que le peuple iranien empêchera Mahmoud Ahmadinejad d'activer son programme nucléaire. Si ce n'est pas le cas, les forces armées américaines y remédieront.
I have some hope that his fellow Iranians will stop Mahmoud Ahmadinejad from proceeding with his nuclear program. If not, then it is up to the U.S. military forces to do this.

Resiliencetv :
Croyez-vous que les Palestiniens veulent vraiment un Etat vivant en bon voisinage avec Israël ? Do you believe that the Palestinians really want a state acting as a good neighbour to Israel ?
Daniel Pipes :
20% des Palestiniens semblent le vouloir, mais 80% pas du tout.
Au contraire même puisque cette vaste majorité persiste à désirer ouvertement la destruction d'Israël.

Some 20 percent of Palestinians want this but 80 percent do not. Instead, this large majority consistently and overtly makes clear its intention to eliminate Israël.


Resiliencetv :
Quel est votre philosophe préféré ?
Which is your preferred philosopher ?
Daniel Pipes :
Karl Popper.

Resiliencetv :
Vous intéressez-vous à la campagne présidentielle française ? Et si oui, qu'en pensez-vous ?
Are you interested in the French presidential campaign? And if so, what do you think about it ? Daniel Pipes :
Oui, je la suis de temps à autre.
Et ce qui m'a le plus impressionné, en particulier s'agissant de sujets qui me tiennent le plus à coeur ( politique étrangère, action des musulmans en France ), c'est bien la façon dont la plupart des leaders politiques s'ingénient à s'éloigner subrepticement de l'approche chiraquienne.
Yes, I follow it from a distance. What most impresses me is how on the issues I most intensely deal with (foreign policy, Muslims in France), both leading candidates have distanced themselves from Jacques Chirac's approach.




**************************

Monday, March 19, 2007

De l'esprit des nombres ...


Dans l'univers tout est nombre, soutenait Pythagore.
De tout temps, dans tous les royaumes, imaginaires ou parallèles, le nombre a régné en maître. Et c'est vrai que dans la plupart des cultures, les chiffres, les nombres fascinent étrangement.

Mais deux nombres sont particulièrement chargés de sens et même pour certains, de pouvoir magique : il s'agit du 12 et du 7.

Pour le 12 :

Les 12 mois de l'année
Les 12 lunes d' une année lunaire
Les 12 animaux de l'horoscope chinois
Le peuple biblique était composé de 12 tribus et chaque tribu comptait 12 000 individus.
Le Christ était accompagné de 12 apôtres
Les 12 travaux d'Hercule
Les 12 fêtes liturgiques par année de la Vierge
Les 12 signes du zodiaque

Les 12 Arvales, prêtres d'un culte de la fertilité, descendaient des 12 fils d'Acca Larentia, nourrice de Romulus, fondateur de Rome.
Les divinités olympiennes étaient au nombre de 12.
Le Dodécathéron : sanctuaire des 12 Dieux, situé sur l'île de Délos, dans l'archipel des Cyclades
La loi des Douze Tables ( 451 et 449 av. J.C.) : gravée sur 12 tables de bronze, la Loi des Douze Tables est la plus ancienne des législations romaines écrites.
etc ...


.

Pour le 7

Les 7 notes de musique
Les 7 voyelles de l'alphabet grec
Les 7 couleurs de l'arc-en-ciel
Les 7 jours de la semaine
Blanche-Neige et les 7 nains
Les 7 merveilles du monde
Les 7 vies d'un chat
Le chandelier à 7 branches
Les 7 Pléiades
Les 7 cordes de la lyre
Les 7 Péchés Capitaux
Les 7 Jours de la Création
Les 7 Sceaux de l'Apocalypse
Les 7 Trompettes de l'apocalypse
Les 7 Fléaux de l'Apocalypse
Les 7 Samouraïs
Le Jeu des 7 Familles
Les 7 Arts
Les 7 Vertus
Les 7 Femmes de Barbe-Bleue
Les 7 Portes de l'Enfer...
Les bottes de 7 lieues
Être au 7ème ciel
Tourner 7 fois sa langue dans sa bouche
Les 7 chakras

Et j'en oublie ...



************


CONCERNING NUMBERS


Pythagoras believed that Everything in the universe is number.
From time immemorial, in all imaginary or parallel kingdoms, numbers have reigned as master. And it is true that in the majority of the cultures, figures and numbers curiously exert fascination.

But two numbers are particularly loaded with significance, and for some even have magic abilities: they are 12 and 7.


For 12 :

The 12 months of the year
The 12 moons of one lunar year
The 12 animals of the Chinese horoscope
The biblical people were composed of 12 tribes and each tribe counted 12 000 individuals.
Christ was accompanied by 12 apostles
The 12 works of Hercules
The 12 liturgical festivals per year of the Virgin
The 12 signs of the zodiac
The 12 Arvales, priests who worshipped fertility, stemmed from 12 sons of Acca Larentia, nurse of Romulus, founder of Rome.
The Olympian divinities were 12.
Dodécathéron: sanctuary of the 12 Gods, located on the island of Délos, in the archipelago of Cyclades
The law of the Twelve Tables (451 and 449 A.D.) : engraved on 12 bronze tables, the Law of the Twelve Tables is the oldest of written Roman legislations etc... .


.
For 7

7 notes of music
7 vowels of the Greek alphabet
7 colors of the rainbow
7 days of the week
SnowWhite and 7 dwarves
7 wonders of the world
7 lives of a cat
The candlestick with 7 branches
7 Pleiads
7 cords of the quadrant
7 Capital Sins
7 Days of Creation
7 Seals of the Apocalypse
7 Trumpets of the Apocalypse
7 Plagues of the Apocalypse
7 Samouraïs
The cardgame of the 7 Families
7 Arts
7 Virtues
7 Women of Blue-Beard
The 7 Doors of Hell...
The 7 miles boots
To be in the seventh heaven
Twist your tongue 7 times before you speak
The 7 chakras


And I forget some...

**************************